12e édition du festival Sciences en Bobines

Publié le :
  • Projection de "Vassily Nesterenko" de Manuela Andreoli et Wladimir Tchertkoff, suivi de "Belrad 2015" de Ramona et Michel Hugot
    Débat avec la participation d’Yves Lenoir (Ingénieur, Association Enfants de Tchernobyl Belarus).

    • "Vassily Nesterenko" de Manuela Andreoli et Wladimir Tchertkoff (2008, 19 mn.) Film hommage retraçant la vie d’un des héros de Tchernobyl décédé en 2008, un liquidateur de la première heure qui a abandonné sa carrière de responsable d’un centre de recherche nucléaire pour se consacrer à la protection radiologique des enfants touchés par Tchernobyl.
    • Belrad 2015" de Ramona et Michel Hugot (2015, 20 mn.) Un court documentaire basé sur le séjour de Ramona et Michel Hugot au Belarus, aux côtés de quelques membres de l’Institut de Radioprotection “Belrad", qui a pour mission de de contrôler le taux d’irradiation des habitants de la région de Tchernobyl et de leur nourriture, de contribuer au maintien de la sécurité radiologique des populations sur les territoires contaminés par les radio-nucléides par la réalisation des recherches scientifiques nécessaires, le développement et l’organisation de la mise en pratique des résultats.

    Session organisée par Sortir du nucléaire 38 en partenariat avec Entropie dans le cadre d’un croisement entre le festival "Vivre l’utopie" et le festival "Sciences en Bobines".

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux
    Tram A/B Victor Hugo, Tram C Bd Gambetta

  • Projection en avant-première de "Qu’est-ce qu’on attend ?" de Marie-Monique Robin et débat avec la participation de Jacqueline Collard (Association SERA) et de Jean-Claude Mensch (maire d’Ungersheim)

    "Qu’est ce qu’on attend ?" raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.
    À l’initiative de la municipalité, Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé "21 actions pour le 21e siècle" qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. "L’autonomie" est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance au pétrole, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le radis).
    En 2015, toutes les actions du programme de transition avaient été accomplies, sauf une : l’installation d’une épicerie coopérative, prévue pour 2016. Le résultat est d’ores et déjà spectaculaire : depuis 2005, la commune n’a pas augmenté ses impôts locaux, elle a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an et elle a créé une centaine d’emplois.
    Qu’est ce qu’on attend ?

    Session organisée en partenariat avec Entropie dans le cadre d’un croisement entre le festival "Vivre l’utopie" et le festival "Sciences en Bobines".

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux

  • Rencontre avec Pol Cruchten, réalisateur de "La Supplication" (Autriche | 2016 | 1h26)
    "La Supplication" ne parle pas de Tchernobyl, mais du monde de Tchernobyl dont nous ne connaissons presque rien. Des témoignages évoquent le quotidien et la catastrophe. Leurs voix forment une longue supplication, terrible mais nécessaire qui dépasse les frontières et nous amène à nous interroger sur notre condition.
    D’après le livre de Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015
    Ce film a reçu le Grand prix du Festival International du Film d’Environnement de Paris 2016, le prix du meilleur documentaire au Minneapolis St. Paul International Film Festival 2016, le grand prix et le prix de la critique au Festival Internacional de Cinema é Video Ambiental / Goias 2016.

    Org. Cinéma Le Club, Réseau Sortir du Nucléaire et Les Amis du Monde Diplomatique

    Grenoble, Cinéma Le Club
    9 bis, rue du Phalanstère

Les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres. Ils sont construits par les hommes et sont soumis, comme toute création humaine, à des enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, ceux qui affirment que les sciences sont "naturellement" porteuses de bonheur et de progrès ne visent qu’à museler la critique et à conforter leur propre pouvoir. Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbys industriels et financiers.

Sciences Citoyennes juge essentiel de mettre en évidence une autre approche : celle d’une recherche désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, de dialoguer avec des savoirs autrefois dévalorisés, celle de citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.

Reposant sur cette charte, le festival "Sciences en Bobines" propose une riche palette de films critiques et militants et des débats pour que le dialogue s’engage entre chercheurs et citoyens dans le but de privilégier le bien commun… pour des futurs meilleurs !

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017