La politique française au Moyen-Orient in Confluences Méditerranée, n°96 (Hiver 2015-2016)

Publié le :

La conduite de la politique étrangère est un exercice d’une grande complexité sans doute davantage encore lorsqu’il s’agit d’une région aussi tourmentée que le Moyen-Orient aujourd’hui. Pour l’appréhender il faut analyser une multiplicité d’éléments qui interagissent les uns avec les autres.

La politique française au Moyen-Orient {JPEG} Ce dossier analyse la politique extérieure de la France au Moyen-Orient dans toute sa complexité au cours des dernières décennies.
Peut-on parler de "politique arabe" ? Si le général de Gaulle a rétabli de bonnes relations avec le monde arabe, la situation sera plus compliquée à partir de François Mitterrand : la diplomatie s’aligne davantage sur la politique états-unienne et fait souvent preuve d’amateurisme et de précipitation.
Le problème de l’intervention militaire en situation de conflit se pose mais le concept reste ambigu et le bilan plutôt mitigé, entre ce qui a été voulu et ce qui en est dérivé. Un amiral, ancien chef d’état-major des armées en donne des exemples concrets dans les interventions en Irak et en Syrie.
Au lieu d’une "intervention de puissance", il faut un vrai multilatéralisme. En effet, la France ne peut agir seule. Le mécanisme de sécurité collective de l’ONU ayant montré ses limites, une réflexion s’impose sur une réforme profonde du système et la France pourrait y contribuer.

Le dossier passe ensuite en revue les relations de la France avec les principaux acteurs de la scène moyen-orientale.
D’abord l’Iran et les négociations sur le nucléaire où la France passe de l’attitude de facilitateur à une approche plus dure et pointilleuse jusqu’à se trouver marginalisée.
Le conflit israélo-palestinien, quoique restant un épicentre majeur de la situation internationale, est devenu secondaire pour la France comme pour l’Europe, malgré le retour de la violence et les risques d’explosion.
Les relations franco-turques sont marquées par des phases de tension suivies de normalisation mais elles manquent de perspectives claires et la politique, parfois instrumentalisée, n’est pas à la hauteur des enjeux.
Avec l’Egypte, la diplomatie s’est orientée vers un réchauffement, manifesté surtout par une importante vente d’armes, le pays étant considéré comme partenaire pour la lutte contre le terrorisme et facteur de stabilité dans la région.
L’Arabie saoudite est également tenue pour un partenaire important malgré des retombées économiques en recul du fait de la chute du baril. La question du respect des droits de l’homme reste délicate ainsi que celle d’un équilibre à trouver entre Ryad et Téhéran.
Un entretien avec une universitaire syrienne permet de dégager une certaine continuité dans l’attitude de la France à l’égard de la Syrie mais aussi d’en relever ses limites et ses erreurs, situation compliquée encore par la passivité de ses alliés.

Description du contenu réalisé par Françoise Bogaert

Dossier de 134 pages comprenant :

  • Une politique à l’épreuve de ses contradictions (Jean-Paul Chagnollaud)
  • Les relations entre la France et le monde arabe (Ignace Dalle)
  • L’intervention entre espoirs et échecs (Bertrand Badie)
  • La France doit-elle agir seule ? (Monique Chemillier-Gendreau)
  • La France et la négociation avec l’Iran (François Nicoullaud)
  • Pour l’Europe et la France, le conflit israélo-palestinien est devenu secondaire (Yves Aubin de la Messuzière)
  • France - Turquie : entre tensions et normalisations... (Didier Billion)
  • France - Égypte : les raisons d’un réchauffement (Hicham Mourad)
  • Paris et Riyad : un "partenariat de référence" ? (Agnès Levallois)
  • La France et la tragédie syrienne (Entretien avec Bassma Kodmani)
  • Les interventions de la France dans les conflits en Méditerranée et au Moyen-Orient (Entretien avec l’Amiral Guillaud).

Lien vers la notice dans notre catalogue (catalogue Ritimo)

A noter  : le CIIP est abonné à Confluences Méditerranée depuis 1992 ! La consultation quasi complète est consultable dans nos locaux.
Les numéros suivants :

  • "Iran/Arabie Saoudite : une guerre froide" - n°97 - Printemps-Eté 2016 : Lien vers la notice
  • "Partis et partisans dans le monde arabe post-2011" - n°98 - Automne 2016 : Lien vers la notice à venir.

Coup de cœur...

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017