"Voyage en barbarie" de l’Érythrée au Sinaï 3 expositions du 29 novembre au 21 décembre

Publié le :
  • Trois expositions autour de "Voyage en barbarie" :

    • Terre promise – peintures de Chantal Legendre ;
    • A black & White of Mankind - textes de Ninon Grangé, philosophe ;
    • L’exode d’Erythrée, sous forme de panneaux.

    Du lundi au vendredi, de 14h à 18h
    Entrée libre

    Grenoble, Maison de l’International
    Parvis des Droits de l’Homme
    1, rue Hector Berlioz (Jardin de ville)

  • Projection du reportage "Voyage en barbarie, de la fuite de l’Érythrée aux camps de torture du Sinaï " de Delphine Deloget et Cécile Allegra, journalistes, suivi d’un débat avec les artistes de l’exposition et la réalisatrice.
    Le reportage évoque l’exode de personnes, au détriment de leur vie, traversant le désert du Sinaï où un trafic d’êtres humains sans précédents sévit dans la péninsule du Sinaï. Celui-ci frappe en grande partie des Erythréens fuyant la dictature mais aussi des Éthiopiens et des Soudanais, et de plus en plus d’autres ressortissants de la Corne de l’Afrique.

    Grenoble, Maison de l’International
    Parvis des Droits de l’Homme (Jardin de Ville)
    1, rue Hector Berlioz

Trois expositions autour de "Voyage en barbarie" :

  • Terre promise – peintures de Chantal Legendre ;
  • A black & White of Mankind - textes de Ninon Grangé, philosophe ;
  • L’exode d’Erythrée, sous forme de panneaux.

Par ailleurs, le jeudi 8 décembre 2016 à 18h30, le reportage "Voyage en barbarie" de Delphine Deloget et Cécile Allegra – journalistes - sera projeté et suivi d’un débat avec les artistes de l’exposition et la réalisatrice du reportage.

Cette exposition est avant tout le témoignage de rencontres et la nécessité de montrer là où il ne peut y avoir de mots pour décrire. S’organisant autour de plusieurs projets, l’exposition s’articule autour d’une même thématique et d’une même volonté : dénoncer la barbarie vécue quotidiennement dans la région du Sinaï notamment sur la population érythréenne.

Épine dorsale de ce projet, le reportage "Voyage en Barbarie, de la fuite de l’Érythrée aux camps de torture du Sinaï" évoque l’exode de personnes, au détriment de leur vie, traversant le désert du Sinaï ou un trafic d’êtres humains sans précédents sévit dans la péninsule du Sinaï. Celui-ci frappe en grande partie des Érythréens fuyant la dictature mais aussi des Éthiopiens et des Soudanais, et de plus en plus d’autres ressortissants de la Corne de l’Afrique.

A l’origine de ce projet, il y a d’abord un film, No London Today, et une année passée par Delphine au contact de ces clandestins qui, jour après jour, tentent de franchir la Manche pour rejoindre l’Angleterre : Delphine a été durablement marquée par sa rencontre avec la communauté érythréenne. D’origine italienne, Cécile a parcouru, notamment à Naples et à Rome, ces no man’s land où se retrouvent les migrants qui parviennent à franchir la Méditerranée.
C’est donc une rencontre, celle de deux réalisatrices qui se connaissent depuis longtemps, qui ont tourné séparément leurs propres films et qui se retrouvent, à un moment sur un point essentiel : l’absolue nécessité de faire ce film. Le reportage a reçu le prix Albert Londres en 2015, il est diffusé dans différentes villes en France par l’ACAT (ONG chrétienne œcuménique de défense des droits de l’homme).

Cette rencontre se renforce par la présence de Chantal Legendre, artiste accomplie qui a réalisé de nombreuses expositions en France, et qui suite à sa connaissance du reportage, l’a conduit à la réalisation de cette nouvelle œuvre picturale intitulée "Terre promise".

Pour finir, Ninon Grangé, philosophe spécialiste de la guerre qui présente à travers plusieurs de ces textes une réflexion sur le reportage "Voyage en barbarie" intitulée A Black & White Hole of Mankin.

L’ensemble de cette exposition est présenté avec le soutien de la Ligue locale des Droits de l’Homme, présidée par Mme Zohreh Baharmast.

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017