Dis-leur que j’existe : Une histoire sahraouie DVD de Manue Mosset et Aurélie Berlet

Publié le :

"Dis leur que j’existe" traite de la situation méconnue du Sahara Occidental à travers l’histoire de Naâma Asfari, juriste et militant pour les droits des sahraouis, et de sa femme, Claude Mangin, impliquée depuis longtemps dans cette lutte.

Naâma Asfari a été condamné à 30 ans de prison par un tribunal militaire marocain lors d’un procès entaché d’irrégularités. Il a été jugé, avec 24 de ses compatriotes, responsable de la mort de 11 policiers lors du démantèlement d’un campement de protestation pacifique sahraoui à Gdeim Izik, en novembre 2010.
Interpellé en tant que défenseur des droits des sahraouis, Naâma a été arrêté et torturé, puis forcé à signer des aveux sous la torture. Ces aveux sont les seuls fondements de sa condamnation dictée par un tribunal militaire. L’ACAT a déposé plainte en son nom, devant le Comité contre la torture des Nations Unies et devant la justice française au nom de l’épouse française du militant sahraoui, Claude Mangin. Un procès a repris – civil cette fois – suite à l’invalidation de la condamnation par la Cour de cassation de Rabat, en décembre 2016…

L’arrestation et le jugement de Naâma ont été dénoncés par de nombreuses ONG (Human right Watch, Amnesty) et une plainte internationale visant le Maroc a été déposée et jugée recevable par le comité contre la torture à Genève.

Depuis son arrestation, sa femme lui rend visite tous les 3 mois dans sa prison à Rabat. De visite carcérale en réunion diplomatique, de plaintes déposées pour torture en manifestation de soutien, Claude continue de mobiliser et sensibiliser à la situation du Sahara Occidental, et au sort de son mari, dans l’espoir d’une libération ou au moins d’un nouveau procès.

"Dis leur que j'existe : une histoire Sahraouie" {JPEG}Basé sur les témoignages écrits par Naâma Asfari depuis sa cellule de prison, le film donne une voix, mêlant images d’archives, dessin et animation, à la cause sahraouie. Il retrace aussi la mobilisation de sa femme, Claude Mangin, entre la France et la Maroc, qui tente inlassablement d’interpeller sur l’injustice du verdict rendu lors du procès. De visite carcérale en réunion diplomatique, de plaintes déposées pour torture en manifestation de soutien, Claude n’a cessé de mobiliser et de sensibiliser à la situation du Sahara Occidental, et au sort de son mari, dans l’espoir d’une libération ou au moins d’un juste procès.
Ce documentaire mêlant témoignages, images d’archives, dessin et animation retrace cette histoire et leur combat. Il se nourrit des témoignages de proches de Naâma et de personnes ayant assisté à son procès. Mais surtout, "Dis leur que j’existe" parvient à faire vivre Naâma à l’image, grâce au recours à l’animation, et à la performance d’un comédien qui interprète des textes écrits par Naâma depuis sa prison au Maroc.

Dis-leur que j’existe : Une histoire sahraouie
MOSSET, Manue BERLET, Aurélie - PARIS : E-GRAINE, 2016, 1 DVD, 62 mn.
DVD contenant une fiche explicative du film que l’on peut déplier en poster.

Voir le détail du projet sur le site du réalisateur, membre de Ritimo, E-Graine d’images.

Ce DVD peut être emprunté au CIIP

Coup de cœur...

AgendaTous les événements