13e Rencontres Traite négrière - Esclavage 10 mai - 17 juin 2017

Publié le :
    • 17h30 : Départ de la marche aux tambours, Félix Poulat
    • 18h30 : Discours officiels au Parvis des Droits de l’Homme (Jardin de Ville), lecture de poésie, textes rythmés par la Batukavi, percussion, danse capoeira

    Org. CTNE

    Grenoble, Félix Poulat puis Parvis des Droits de l’Homme

  • Vernissage / Atelier lecture avec TWS Crew by Zion of Colors

    Le CTNE vous invite à commémorer avec nous les 36 ans de la mort de Bob
    Marley, à partager ses idées sur la nécessité d’un éveil mental face à l’esclavage.
    TWS est une artiste-plasticienne militante, elle nous offre le privilège de nous dévoiler ses œuvres lors d’un vernissage. Ses œuvres traduisent une lutte pour un monde meilleur.

    • 14h30 : Diffusion du film Marley La place de Bob Marley dans l’histoire de la musique, son statut de figure sociale et politique et l’héritage qu’il nous laisse sont uniques et sans précédent. Ses chansons délivrent leur message d’amour et de tolérance, de résistance à l’oppression.
    • 16h30 : Atelier : "Raconte-moi ton Marley"
    • 18h00 : "Vernispassage" de l’exposition : "Eveille-toi par toi même" : "Produit d’une union particulière, ma vision, ma perception, mon identité, mon esprit, ma nation est métisse, je suis la France de demain et Je me bats pour la paix. Je cherche à partager ma perception d’un monde où la mixité rime avec plénitude, respect de l’autre, à travers des espaces où les lignes d’encres s’emmêlent, se font et se défont, se soutenant mutuellement, créant des espaces d’harmonies agréables avec des valeurs positives à voir et à transmettre" avec TWS Crew

    Org : CTNE

    Grenoble, La Villeneuve - salle 150
    Galerie de l’Arlequin
    Tram A

  • En 3 heures de déambulation critique, la "Grande Marche Décoloniale" propose de réécrire l’Histoire de France du point de vue des dominés et des peuples asservis.

    Les noms de rue d’une ville racontent l’édition locale du "roman national" : pour l’essentiel une histoire d’hommes, de dominations, de guerres, de sanglantes conquêtes coloniales, de patrons profiteurs et de politiciens corrompus. Le "roman national", en tant que récit de la prétention française à une superpuissance mondiale, est l’expression d’une France coloniale et impérialiste qui exclut de ses pages le témoignage des peuples génocidés, des classes asservies, des femmes exploitées...
    Le discours du "roman national" rejette dans l’ombre et dans l’oubli les résistances historiques qui ont combattu l’hégémonie du capitalisme impérialiste.
    Contribuer à réhabiliter les figures résistantes et à rétablir la vérité sur les "hauts faits" historiques de la France impérialiste, tel sont les missions pratiques et urgentes du camp décolonial dans sa dénonciation du racisme d’État. Moment pédagogique de citoyenneté critique, la "Décolonisons les rues de Grenoble" propose de rétablir les voix rebelles bâillonnées et de déshonorer les icônes corrompues de l’Histoire officielle en révélant la duplicité de leurs motivations et de leurs actes.

    Org ; Survie / CTNE / Contrevent

    Grenoble, Rendez-vous à 14h, Parc de l’Île Verte
    angle Bd maréchal Leclerc - Avenue maréchal Randon
    Tram B, arrêt Île Verte

  • Projection-discussion,
    A l’occasion de la journée de l’abolition de l’esclavage le 22 Mai en Martinique, le CTNE vous propose la projection du film "Le Gang des Antillais" (2017, 1h30) en présence de Jean Claude Barny (réalisateur) et Sébastien Onomo (Producteur) : film thriller sur la communauté antillaise en métropole dans les années 70.

    Dans les années 70, le BUMIDOM promettait de favoriser l’insertion en métropole des français des DOM-TOM. Jimmy Larivière, arrivé à Paris pour refaire sa vie, ne parvient pas à trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec un groupe de trois jeunes Antillais va l’entraîner dans une série de braquages retentissants.

    Grenoble, Cinéma Le Club
    9, bis rue du Phalanstère

  • Projection / Débat
    Le CTNE vous propose une projection sur les évènements sociaux qui secouent la Guadeloupe en mai 1967, suivie d’une discussion avec Milo Voiumba.
    "Après l’abolition de l’esclavage en 1848, les esclaves quittent les habitations des esclavagistes pour se rendre dans les mornes pour y cultiver ces terres .Une loi sur le vagabondage les oblige à revenir travailler sur les terres de leurs anciens maitres. Si l’esclavage est officiellement aboli, cette nouvelle forme de main d’oeuvre forcée s’en inspire et profite uniquement aux familles des esclavagistes jusque aujourd’hui. Lors des
    mouvements sociaux de mai 1967, les Antillais sont violement réprimés car en réalité ce sont les capitaux de anciens maîtres qui sont mis en jeux".

    Grenoble, Salle Rouge
    15 rue des Arts et Métiers
    Tram A, arrêt Le Magasin ; Ligne C5, arrêt Cémoi

  • A l’occasion de la journée de l’enfant Africain, journée d’animation pour les enfants.
    Au programme :

    • Animation et atelier de percussion de Batucada avec la BatukaVI
    • Atelier jeux de société traditionnels africaine en bois
    • Atelier jeux de groupe coopératifs/compétitifs
    • Atelier de Djembé-Timbao avec Ousmane Traoré de l’association Baba Dabo et plus.

    Org. CTNE en partenariat avec Afric’Impact et Alter-Egaux

    Seyssins, Ferme Heurard
    8 rue Joseph Moutin

  • Projection / Débat avec Valérie Andanson, Secrétaire de la Fédération des Enfants Déracinés des DROM
    De 1963 à 1982, au moins 2 150 enfants réunionnais "abandonnés ou non" et immatriculés de force par les autorités françaises à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales, furent déplacés par les autorités dans le but de repeupler les départements métropolitains victimes de l’exode rural comme la Creuse, le Tarn, le Gers, la Lozère, les Pyrénées-Orientales. Ce déplacement d’enfants fut organisé sous l’autorité de Michel Debré qui était à cette époque député de La Réunion.

    Grenoble, Salle Rouge
    15 Rue des Arts et Métiers

  • Projection / Discussion

    • 16h00 : Intervention de Amzat Boukari-Yabara (auteur de l’ouvrage "Africa Unite") et Mathieu Ilunga- Kankonde (Association des Congolais de France) : "L’importance du Kongo d’hier à aujourd’hui".
    • 19h00 : Projection/discussion : "When we were Kings" (documentaire américain réalisé par Leon Gast en 1996) : un combat opposant Mohamed Ali et George Foreman pour le premier championnat du monde de boxe est organisé en Afrique le 30 octobre 1974 à Kinshasa, le climat qui l’entoure : ambiance, concerts (James Brown, BB King, The Spinners), retour des Afro-américains en Afrique. Un an après sa mort, que représente pour vous aujourd’hui Mohamed Ali ?
    • Partage d’un buffet.

    Org. CTNE partenariat avec le FUIQP et l’Association des Congolais de France

    Grenoble, La Villeneuve - salle 150
    galerie de l’Arlequin
    Tram A

Commémoration, conférences / débats, projections, expositions...

Organisées par le Comité Traite négrière / Esclavage

Agenda solidaire

AgendaTous les événements