L’accueil des réfugiés

Publié le :
  • Sont prévus avec les 3 élus organisateurs pour répondre à des questions, une personne de la CIMADE, une de l’APARDAP et une de l’ADA .

    Venez nombreux le 15 juin à 18h 30

    Le Fontanil, Salle Play Bach
    Rue du Rafour
    (anciennement appelée salle de la résidence mutualiste à l’entrée de la résidence de retraite mutualiste, en face de l’espace associatif Jean Yves Poirier).

Le collectif "Pas en notre nom" appelle à une réunion organisée par 3 élus de l’opposition du Fontanil afin d’expliquer et dédramatiser ce qu’est l’accueil des réfugiés aux yeux de personnes qui n’ont entendu que les propos du maire et de gens xénophobes.
Cette démarche solidaire aurait pu se dérouler normalement depuis le début, c’est à dire dans une confrontation civilisée où il n’y aurait eu qu’une lutte contre des préjugés....
Mais nous ne vivons pas dans une société de bisounours car depuis le début, le maire en tête a chauffé les esprits les plus rétrogrades et violents pour s’opposer à l’accueil des réfugiés.
Manipulation électorale sur une base sécuritaire et raciste avec derrière les gros bras du FN et des arguments en forme d’injures à l’égard des personnes qui ont voulu manifester leur solidarité pour les réfugiés. Évènements relatés dans les DL du 23 Mai, 25 Mai et 2 Juin.
Le collectif " Pas en notre nom" sera donc à cette réunion du 15 juin mais c’est sans compter sur les racistes qui mènent la danse au Fontanil et qui ont averti de leur intention d’aller à cette réunion citoyenne et certainement pas dans la même perspective d’information et de lutte contre les préjugés étant donné la façon dont ils ont traité les gens du collectif la première fois. Il y a eu des dépôts de plainte pour les menaces et les injures...
Dans ce climat qui révèle la nature raciste et fascisante d’une frange de population qui ne veut absolument pas de solidarité avec les migrants, qui ont en font même un combat, comme le FN ou les identitaires ou encore la droite style Wauquiez (Dupont Ferrier au Fontanil), cette affaire du Fontanil appelle à un soutien de la part de toutes celles et ceux qui veulent un monde de solidarité.
C’est pour cela qu’il est important que le collectif "Pas en notre nom" se sente massivement soutenu contre la haine affichée dans cette ville et que les habitants de cette ville mesurent bien les enjeux et l’hypocrisie de cette campagne orchestrée par le maire.

Agenda solidaire

AgendaTous les événements