Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République

Publié le :

Monsieur le Président de la République,

Ca se passe en France, plus précisément à Grenoble et Saint-Martin d’Hères (Isère).

Depuis près d’un mois, la police nationale harcèle des familles demandeuses d’asile arrivées, dans un dénuement total, de Serbie, Albanie, Macédoine... Elle les poursuit partout, mètre par mètre, les empêchant de se poser où que ce soit, fût-ce dans un endroit isolé.

Il y a parmi elles des enfants, des femmes enceintes, des personnes malades à qui l’Etat n’a proposé aucune solution d’hébergement malgré l’obligation légale et en dépit de vos récentes déclarations.

Quant au 115, il affiche complet.

Ces derniers jours, un nouveau degré a été franchi dans la violence et l’arbitraire.

Dès qu’une famille, ne sachant où s’abriter, fait halte sur un terrain pour s’y reposer, elle en est non seulement chassée, mais régulièrement ses objets personnels, fournis par des riverains ou des associations, lui sont "confisqués" : couvertures, réchauds, bouteilles de gaz, vêtements. Aux personnes scandalisées par ces procédés inacceptables, la police répond invariablement : "Ce n’est pas notre problème, nous avons des instructions précises".

Ainsi, non seulement les droits de l’Homme sont quotidiennement bafoués mais les autorités chargées de les faire respecter couvrent voire ordonnent ces violences à l’encontre de celles et ceux qu’elles devraient protéger.

Nous vous demandons :

  • de donner les instructions nécessaires à la chaîne hiérarchique pour que cessent ces violences et cet arbitraire ;
  • de prendre d’urgence les dispositions pour que dorénavant personne, français ou étranger, quel que soit son statut, ne se retrouve à la rue .
    Enfin, il est urgent de mettre en place une politique d’accueil qui fait cruellement défaut à la France et qui la place parmi les pays européens les plus hostiles aux migrants

Veuillez agréer, monsieur le Président, nos meilleures salutations.

Signataires : Centre d’Information Inter-Peuples, Cisem, Réseau éducation sans frontières 38, La Patate chaude, Association de parrainage républicain des demandeurs d’asile et de protection (APARDAP), Ras l’Front Isère.

Copies  :

  • Monsieur le ministre de l’intérieur
  • Monsieur le Préfet de l’Isère
  • Mesdames et messieurs les député(e)s et sénateurs/trices de l’Isère
  • Commissaire européen des droits de l’Homme
  • Monsieur le médiateur de la république
  • Monsieur le délégué régional du médiateur de la république
  • Monsieur le Président du Conseil départemental
  • Monsieur le Président, mesdames et messieurs les conseiller(e)s de la Métro

Agglomération grenobloise

AgendaTous les événements