"Debout contre l’agrobusiness et uni-e-s pour la souveraineté alimentaire" Communiqué de presse de la Via Campesina

Publié le :

Le 22 juillet 2017, à Derio au Pays Basque, la Via Campesina, le mouvement paysan international représentant plus de 170 organisations et mouvements dans quelques 72 pays, a clôturé sa 7ème conférence internationale. Par une puissante déclaration elle a appelé à organiser la résistance contre les multinationales de l’agrobusiness, l’accaparement de terres à grande échelle, la criminalisation des luttes populaires, la xénophobie toujours plus forte, le racisme croissants et le patriarcat.
Nous relayons ci-dessous cette déclaration.

Nous nourrissons nos peuples et construisons le mouvement pour changer le monde !

Après quatre jours de réflexions et discussions collectives sur la souveraineté alimentaire, l’agroécologie paysanne, les réseaux de formations autonomes, les droits des migrant-e-s, le commerce, la justice climatique et la criminalisation des mouvements sociaux, est parue la déclaration d’Euskal Herria intitulée Nous nourrissons nos peuples et construisons le mouvement pour changer le monde [1]. Elle pointe avec inquiétude le pouvoir grandissant du capitalisme financier combiné à un accaparement des ressources naturelles de plus en plus concentré et la promotion sans précédent de technologies dangereuses par des méga-fusions des grandes entreprises de l’agrobusiness. Celles-ci cherchent à faire main basse sur le système alimentaire, en passant par la violation flagrante des droits de l’homme et par la destruction de la nature pour leur profit.

La déclaration définit une stratégie de large envergure pour changer le monde par la souveraineté alimentaire et le féminisme. Elle souligne l’urgence de construire d’avantage d’alliances, tant au niveau régional qu’international et la nécessité de s’unir contre la nouvelle mouture du capitalisme associé au populisme d’extrême-droite.

Pour aboutir à la souveraineté alimentaire des peuples, l’importance de l’agroécologie paysanne et de la réforme agraire populaire, incluant le renforcement et le développement des marchés locaux, conjuguées à la création et la consolidation des relations entre villes et campagnes, a été réaffirmé. Pour ce faire, la VIIème conférence a insisté sur la nécessité de renforcer une formation politique, idéologique, organisationnelle et technique, basée sur les concepts propres au mouvement, afin de donner forme à son identité et à ses idées pour transformer la société.

La solidarité entre les peuples est essentielle pour changer le monde. Avant de clore la conférence, les délégué-e-s de La Via Campesina ont collectivement décidé du fonctionnement interne (règlements, processus, etc.) pour articuler cette solidarité. Selon Unai Aranguren, l’un des deux membres européens du comité international de coordination de La Via Campesina, deux mots définissent le mouvement : "espoir et solidarité".

Dimanche 23 juillet, près de 1600 personnes ont marché dans les rues de Bilbao, dans le cadre d’une action publique de solidarité, organisée par EHNE Bizkaia. A l’arrivée de la marche sur la Plaza Nueva, les représentant-e-s de La Via Campesina ont exprimé leur soutien envers différentes luttes locales et ont animé la place par des danses et musiques traditionnelles du Pays Basque. "Après des débats fructueux, nous sommes en ville pour clore la VIIème conférence de La Via Campesina et demander à la société civile de s’engager pour combattre à nos côtés en faveur du droit à l’alimentation, à la terre, à l’eau et aux semences" a déclaré Unai Aranguren.

Deux rapports clés ont été présentés à Derio. Le premier : "Les paysannes et les paysans luttent pour la justice. Cas de violations des droits des paysans" met l’accent sur les incessants cas d’attaques que subit le mouvement paysan. Le second : "les luttes de la Via Campesina pour la réforme agraire et la défense de la vie, de la terre et des territoires" montre comment les luttes pour la réforme agraire se sont transformées au cours du temps et comment de nouvelles stratégies pour contrer les attaques des multinationales de l’agrobusiness dans les zones rurales se mettent en place.

Globalisons la lutte ! Globalisons l’espoir !

JPEG - 82.9 ko
VIIème Conférence Internationale de La Via Campesina

Communiqué publié le 24 juillet 2017 par la Via Campesina

Point de vue sur...

AgendaTous les événements