Étranges Étrangers

Publié le : , par  Philippe Savoye

Elle ne figurait pas dans le programme du festival des solidarités dans le Grésivaudan, version "officielle". Et pour cause… A l’initiative de l’espace Paul Jargot de Crolles, avec le concours des responsables du collège Simone de Beauvoir, il y a un an fut conçue une intervention "top secret" dans ce collège… et chacun a "tenu sa langue" durant une année (et ce ne fut pas toujours facile).

Les comédiens qui joueront la pièce "Ces gens-là", le lendemain, toujours dans le cadre du travail partenarial, se sont "immiscés" dans le collège en tant que… "Migrants arrivant du Kurdistan".

Dès 7 heures, ils ont installé leur tente au milieu de la cour. L’ensemble du personnel ayant été informé 48 h plus tôt (ainsi que la police). Réaction des jeunes abasourdis de constater cette situation. Les adultes "jouant le jeu" ; la principale interpellée "sans doute sont-ils passés par-dessus la grille", décide d’alerter la Cimade (informée au préalable).

Progressivement des jeunes osèrent s’approcher, bredouillant un anglais face à ce couple parlant une langue inconnue… Certains décident de négocier de la nourriture auprès du cuisinier. D’autres cherchent des moyens de manifester leur solidarité et quand, lors de la récréation, Katouchka chante de sa belle voix "on pourrait la faire chanter dans une salle et on ferait passer un chapeau". Un collégien lui offre une jolie bague, de nombreux jeunes se privent de leur poire en dessert pour leur offrir (ils en avaient encore une trentaine le soir… qui seront apportées à Emmaüs). Avec les membres de la Cimade le couple se rend dans trois classes cherchant à échanger avec les collégiens…

Dans l’après-midi ils apprennent que ces migrants sont des comédiens. Certains sont rassurés, d’autres en colère de s’être fait "floués" ; débriefing en classe… et comme le lendemain ils assistent à leur spectacle à l’espace Paul Jargot "cela s’est transformé sous forme de complicité" (Lazlo).

Le petit film "étranges étrangers" expliquent la manière dont est conçue cette intervention en milieu scolaire afin de mettre les jeunes en situation, de les faire réfléchir… et de leur montrer leur capacité d’initiatives, leur générosité.


Philippe Savoye est membre du collectif ASI Grésivaudan

Festival des Solidarités

AgendaTous les événements

juillet 2018 :

juin 2018 | août 2018