L’énergie est un droit et un bien commun, se chauffer c’est vital !

Publié le :
  • En Isère : 85 000 familles en situation de précarité énergétique, environ 5000 familles sans logement (chiffres de 2015, sources GEG et Fondation Abbé Pierre).

    On ne veut pas choisir entre se loger ou se chauffer !

    Rassemblement - Café - Gâteaux pour payer nos factures

    Grenoble, place Robert Scumann
    devant GEG
    Tram B, arrêt Palais de justice

  • Rassemblement-café-gâteaux devant GEG contre la précarité énergétique et pour continuer de dénoncer la "dette" (qui est plutôt celle de la préfecture et des responsables de l’hébergement) du 6, rue Jay auprès du fournisseur d’électricité local !

    A l’appel du DAL 38

    Grenoble, Place Robert Schuman
    devant GEG
    Tram B, arrêt Palais de justice

Alors que les températures négatives sont là, que les 2/3 des français ont froid chez eux, que les 3/4 préfèrent mettre des couches de vêtements supplémentaires que d’allumer ou augmenter le chauffage (sondage IFOP novembre 2017), que de nombreuses expulsions et coupures d’énergie ont eu lieu ces dernières mois dans l’agglomération grenobloise, avec des interventions (services techniques, police) beaucoup plus coûteuses que le maintien de l’énergie sur une année…

Chez soi sans chauffage ou à la rue l’hiver est un danger

En janvier dernier une octogénaire est morte, probablement de froid, chez elle à Toulouse. L’électricité avait été coupée en mai de l’année précédente suite a un long contentieux avec EDF.
L’an dernier au moins 500 sans abris sont morts, alors que de nombreux logements et bâtiments vides restent disponibles : sur l’agglomération il y en aurait 10 000 selon l’INSEE en 2015, et la plupart sont des passoires thermiques.

A Grenoble et aux alentours, des milliers de personnes restent sans logement et sans hébergement. Cela concerne des femmes, des hommes, des mineur.e.s, et des enfants en bas âge. A cela s’ajoute 31 000 ménages en précarité énergétique dans l’agglomération. Cette année 16 000 rendez-vous pour précarité énergétique ont eu lieu auprès de GEG.

  • Choisir entre le chauffage et manger, ça vous est déjà arrivé ?
  • Vivre sans chauffage un hiver, ça m’est arrivé et vous ?
  • Budget serré et dépense de loyer important, vous aussi vous vous sentez étranglé ?
  • Je vis dans un logement mal isolé et mes factures d’énergie sont élevées, et vous ?
  • Vous avez déjà été coupé une année, et vous avez dû galérer pour payer vos dettes ?
  • Vous avez vécu à la rue et avez attendu des mois/années une place d’hébergement ?
  • Vous êtes fatigué d’entendre les discours moralisateurs sur votre consommation énergétique ?
  • Vous pensez que le tarif première nécessité est insuffisant à l’égard de vos factures d’énergie ?
  • Vous avez des impayés d’énergie (gaz et électricité) et vous avez peur d’être coupé ?
    Sachez que la loi Brottes vous protège jusqu’au 31 mars. Mais avec une probable réduction de la puissance il faudra choisir entre cuisiner ou se chauffer. ...
    Les coupures d’eau sont interdites tout au long de l’année selon le 3ème alinéa de l’article L115-3 du Code de l’action sociale et des familles.

Les fournisseurs d’énergie, comme le reste, sont petit à petit privatisés. Leurs actionnaires sont au chaud dans des appartements à énergie positive et peuvent en plus se payer le luxe de monter des compagnies off-shore pour éviter l’impôt en France.
Nous estimons que ces situations sont le résultat de choix politiques, celui de la non solidarité, de la non répartition des richesses et s’opposent à ce chaque être humain puisse vivre dans la dignité.
Nous pensons qu’il pourrait en être autrement et nous le souhaitons... vous aussi ?
Rejoignez nous le 20 février 2018 à 10h place Robert Schuman !

S’unir pour ne plus subir !

DAL Grenoble
06.41.30.55.18
droitaulogement chez gresille.org
facebook : droit au logement 38

Agglomération grenobloise

AgendaTous les événements

juin 2018 :

mai 2018 | juillet 2018