Exarcheia : "Ne vivons plus comme des esclaves" !

Publié le : - Date de modification : , par  Olivier Potet

En Grèce Aube Dorée est un mouvement qui ne cache pas son idéologie néonazie en défilant aux cris de "sang, honneur, patrie" et en bastonnant les migrant-e-s. Son hymne présente ses membres comme "les nouveaux spartiates" guidés par "la lumière de l’hellénisme" qui proclament que "nous voulons une Grèce nouvelle qui dominera toute la Terre".
Ces néonazis continuent à occuper le terrain par la violence, même si leurs députés sont en procès. Par exemple : après s’en être pris en août au centre social progressiste Favela au Pirée, ils l’ont ré attaqué en février, faisant cinq blessés dont deux graves. Ensuite, à leurs habitudes, ils s’en sont pris à un squat d’Athènes : Aube Dorée reproche vertement à ces lieux d’abriter des immigré-e-s. Auparavant elle n’avait même pas hésité à attaquer une école où il y avait des enfants étrangers. Les perquisitions chez les agresseurs faites par la police, pourtant souvent indulgente à leur égard, ont découvert, sans surprise, de la propagande fasciste et des armes.
D’un autre côté, pour asseoir leur influence, en particulier dans le quartier de Kipseli à Athènes, les néonazis organisent des distributions de nourriture, des dons de sang, des aides financières pour ceux et celles qui souffrent cruellement des mesures imposées à la Grèce par ses créanciers et qui ont plongé une large partie de la population dans la misère. Bien évidemment seul-e-s ceux et celles qui peuvent présenter une carte d’identité grecque en bénéficient : les migrant-e-s sont impitoyablement rejeté-e-s de cette solidarité très sélective. Hélas cela marche : à Kipseli, Aube dorée fait des scores importants et a de 20 à 30 % de sympathisants.

À quelques rues de là, le quartier Exarcheia s’est proclamé antifasciste et le tableau y est tout autre. Dans état d’esprit opposé, des activistes, pour une part d’inspiration anarchiste, mais pas uniquement, animent des lieux alternatifs destinés à toute la population, grecque ou immigrée, là aussi défavorisée et aux ressources drastiquement diminuées et souvent privée de ses droit sociaux : un centre de soin indépendant, des cours gratuits, des AMAP et un marché de vente directe par des paysans de la périphérie, une épicerie sociale, des cuisines solidaires, des cafés servant d’espaces de rencontre, des radios libres, des librairies alternatives. Les habitant-e-s apprécient ces lieux et services et cultivent un art de vivre en commun en rupture avec les modes dominantes : il y a trois fois moins de télévisions à Exarcheia qu’ailleurs... Bien évidement, fort des idées progressistes de leurs animateurs, ces lieux sont largement ouverts aux migrant-e-s qui savent, les militant-e-s veillant vaillamment au grain, qu’ils et elles peuvent y trouver refuge, à l’abri des policiers qui s’y aventurent peu, et à celui des néonazis qui en ont été chassés. Oui ce lieu est exemplaire et mérite d’être connu et soutenu !

Exarcheia la noire
Exarcheia la noire {JPEG}YOULOUNTAS, Yannis, YOULOUNTAS, Maud - SAINT GEORGES D’OLERON : EDITIONS LIBERTAIRES, 2014/03, 2e édition mise à jour et augmentée (2018)
Nombreuses photos en noir et blanc.
Paris a son Quartier Latin, mémoire de mai 1968. Athènes a Exarcheia, où s’écrit, en ce moment même, l’Histoire. Nouveau bastion de la révolte et des utopies, au crépuscule d’une Europe qui s’enfonce dans la tyrannie économique. Rempart fraternel contre le retour du nazisme qui rôde partout ailleurs en Grèce. Berceau du slogan "Ne vivons plus comme des esclaves". Plus qu’un quartier désormais. Un mythe. (Résumé de l’éditeur).
Disponible au centre de documentation du CIIP de Grenoble

Pour aller plus loin : sur Exarcheia

Film documentaire :
Sur la route d’Exarcheia - Récit d’un convoi solidaire en utopie de Éloïse LEBOURG

Articles en ligne :
Grèce : Exarcheia, quartier libre Le Ravi , RICHEN Nicolas
Bastion historique de la résistance durant la dictature des colonels, Exarcheia est devenu "le" quartier libertaire et alternatif d’Athènes où on mise au quotidien sur la solidarité, la gratuité, l’échange, la démocratie directe et l’autogestion.
https://www.ritimo.org/Exarcheia-quartier-libre*

Pour aller plus loin : sur Aube dorée

Film documentaire :
Aube dorée, une affaire personnelle de Thomas JACOBI et Angélique KOUROUNIS
Que se passe-t-il dans la tête du néonazi de tous les jours
https://goldendawnapersonalaffair.com/fr/

Articles en ligne :
Dans les coulisses du parti grec néonazi Aube dorée La Croix, Marie Verdier
Depuis des années, Angélique Kourounis et Thomas Jacobi suivent de très près les agissements de ce qui fut longtemps un violent groupuscule néonazi vénérant Hitler et niant la Shoah, avant de devenir en 2012 une véritable force politique prospérant dans une société grecque déboussolée et laminée par la crise, avec plus d’un tiers des habitants tombés sous le seuil de pauvreté.
https://www.la-croix.com/Monde/Europe/coulisses-parti-grec-neonazi-Aube-doree-2017-09-05-1200874507

En Grèce, les néonazis d’Aube dorée multiplient les attaques violentes
http://www.liberation.fr/planete/2018/02/26/en-grece-les-neonazis-d-aube-doree-multiplient-les-attaques-violentes_1632467

Article publié dans Inter-Peuples n°266, mai 2018

Nos coups de cœur...

AgendaTous les événements

juin 2018 :

mai 2018 | juillet 2018