Contre le coup d’Etat en Algérie 14 janvier 1992

Publié le : , par  CIIP

Le Centre d’Information Inter-Peuples tient à exprimer sa très vive inquiétude face aux événements qui se déroulent en Algérie. Le Président Chadli a démissionné, suite aux pressions de l’armée et du parti FLN. Le processus électoral est suspendu pour un temps indéterminé.
C’est là un coup très dur porté à la démocratie. Ce n’est pas par un coup d’État qu’on supprimera le grave danger que représente le Front Islamique du Salut (FIS). Et qu’on résoudra la grave crise sociale que traverse l’ensemble de la société algérienne. Le FLN porte une responsabilité écrasante dans la situation actuelle et l’impasse dans laquelle se trouve l’Algérie. Le résultat prévisible : les Islamistes, qui contestent par ailleurs la valeur de la démocratie, vont devenir les martyrs et les porte-parole de la démocratie étouffée ! Il faut redonner la parole au peuple algérien qui seul est habilité à renvoyer le "barbus" à leurs mosquées et à tracer les voies de l’espoir et du renouveau. 

Communiqués

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017