L’accaparement des terres, une nouvelle forme de colonisation ? juillet 2010

Publié le :

Depuis quelques années on observe un nouveau phénomène d’accaparement de dizaines de millions d’hectares de terres cultivables et de forêts dans les pays du Sud (principalement en Afrique, en Amérique du Sud et dans une moindre mesure en Europe orientale).

Toute l’histoire a été marquée par la recherche de la maîtrise des terres cultivables par les classes dominantes et, du fait de la colonisation, par des occupations massives et l’éviction des peuples autochtones.

Mais, depuis les années 1980, une nouvelle étape de l’histoire du capitalisme se construit et peut s’analyser comme un processus de confiscation de territoires à l’échelle planétaire au bénéfice des nouvelles classes dirigeantes du capitalisme financier mondialisé.

Lire la suite du dossier sur le site de Ritimo

Dossiers en ligne

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017