Comité Tchétchénie

Publié le :

Les Comités Tchétchénie de France et de Belgique condamnent avec la plus grande fermeté tous les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité qui ont été et sont toujours massivement perpétrés sur le territoire tchétchène, dans une impunité quasi totale et avec le silence complice de la communauté internationale. Ils dénoncent la criminalisation par la Russie, au nom de la lutte contre le terrorisme international, de l’ensemble de la population tchétchène.

Les premiers Comités Tchétchénie ont été créés dès la première guerre russo-tchétchène (1994-1996). Leurs missions : mobiliser l’opinion publique contre la guerre en Tchétchénie, diffuser de l’information, soutenir Tchétchènes et Russes luttant contre la guerre, favoriser la venue et l’expression publique des Tchétchènes en France, aider les réfugiés de Tchétchénie.
La seconde guerre de Tchétchénie se poursuit depuis septembre 1999 dans l’indifférence quasi générale. La politique de "normalisation" décidée par Moscou depuis 2003 n’a abouti qu’à un pourrissement du conflit, dans un climat de terreur entretenu par les forces russes et leurs collaborateurs locaux. On assiste en outre à une extension de la violence armée à tout le Caucase du Nord. Enfin, le durcissement du régime russe, sous prétexte de lutte contre le terrorisme, constitue une menace directe pour les droits et libertés de l’ensemble de la population de Russie.

Les propositions

Les Comités Tchétchénie de France et de Belgique demandent au gouvernement russe :

  • D’engager des négociations politiques et militaires avec toutes les composantes de la société tchétchène favorables à la paix ;
  • De respecter ses engagements internationaux en matière de droits humains ;
  • De mettre un terme aux violations des droits humains commises par les forces russes ou par les forces tchétchènes qui leur sont subordonnées ;
  • D’autoriser le libre accès du territoire tchétchène aux organisations humanitaires, aux médias et à une commission internationale d’enquête. Ils demandent à la communauté internationale :
  • De s’engager instamment dans la recherche d’une solution politique et de se porter garants d’un processus de négociations ;
  • D’utiliser tous les outils de lutte contre l’impunité du droit international, notamment la création d’un Tribunal Pénal International ;
  • D’accorder l’asile politique ou une protection subsidiaire à tous les ressortissants de Tchétchénie qui en font la demande, et ce dans les meilleurs délais et dans les meilleures conditions, conformément aux recommandations du Haut Commissariat pour les Réfugiés des Nations Unies, en tenant compte de l’impossibilité, pour ces personnes, de se réclamer de la protection de la Fédération de Russie.

Les Comités Tchétchénie affirment leur solidarité avec toutes les forces russes et tchétchènes qui luttent contre la guerre en Tchétchénie, pour la paix et la démocratie.
Ils réaffirment leur solidarité avec les réfugiés de Tchétchénie présents en France et en Europe et continueront à les soutenir, notamment contre les procédures de réadmission liées au Règlement dit "Dublin II", qui constitue une restriction grave du droit d’asile pour la population de Tchétchénie en Europe.

Site national du Comité Tchétchénie

Le Comité Tchétchénie de Grenoble

Créé en février 2003, avec un premier objectif simple : rompre l’isolement qui entoure la Tchétchénie et créer à court terme à Grenoble un événement destiné à sensibiliser localement l¹opinion publique. Ce qui fut réalisé du 7 au 20 juin 2003 : le Comité Tchétchénie Grenoble et l¹Equipe de Création Théâtrale, en partenariat avec de multiples acteurs de l’agglomération (dont le CIIP) et l’appui d’autres réseaux de solidarité en France (Comités Tchétchénie de France, Marcho Doryila, Théâtre du Radeau au Mans, Théâtre du Soleil), organisaient à Grenoble les premières journées "Tchétchénie : silence complice" - projections, conférences, rencontres, expositions, lectures et animations étaient proposées pour informer et alerter le public sur le sort de la Tchétchénie.
Depuis, le Comité poursuit sont travail d’information et de mobilisation.

Contact : Comité Tchétchénie Grenoble
38 rue St Laurent 38000 Grenoble
Tél : 04 76 54 12 30
@ : tchetcheniegrenoble at wanadoo.fr

Organisations nationales

AgendaTous les événements