Le ciel dans la peau

Publié le :
  • Le jour de la première, le 7 novembre, débat avec le planning familial à la suite du spectacle.

    Grenoble, Théâtre de Poche
    182 cours Berriat
    (Tram A : arrêt Berriat Le Magasin)

  • Le jour de la première, le 7 novembre, débat avec le planning familial à la suite du spectacle.

    Grenoble, Théâtre de Poche
    182 cours Berriat
    (Tram A : arrêt Berriat Le Magasin)

  • Le jour de la première, le 7 novembre, débat avec le planning familial à la suite du spectacle.

    Grenoble, Théâtre de Poche
    182 cours Berriat
    (Tram A : arrêt Berriat Le Magasin)

Pièce de théâtre d’Edgar Chias – Trad. Boris Schoemann –
Compagnie Les Montures du Temps

« Il faut que tu dises la vérité. Parler. Tout raconter »

Deux femmes, une d’aujourd’hui : Esther, une jeune mexicaine qui lutte contre la mort dans un hôpital et une du temps du roi Salomon.
Leur histoire n’est pas très différente. Les deux font l’objet d’abus et de violences. Les deux souffrent de ne pas appartenir aux privilégiés qui correspondent aux canons dominants de la beauté.
Leur lien est le rapport au livre. Chacune lit l’histoire de l’autre. Il s’agit d’un parcours tragi-comique dans la vie de ces deux femmes.

Le ciel dans la peau dénonce le phénomène du féminicide au Mexique. Edgar Chias, dans ce texte poétique et puissant, nous interroge sur la condition féminine qui change peu et mal. Il nous parle de l’admirable capacité de résistance des femmes et des hommes évoluant dans l’enfer quotidien des règlements de compte des cartels de la drogue. Seule sur scène, Odille Lauria interprète avec brio tous les personnages. Elle incarne la violence, les espoirs déçus d’un peuple livré à lui-même face à la corruption du pouvoir.
La mise en scène mobilise le travail corporel, le conte, la vidéo, une scénographie épurée, tandis que la musique illustre la violence.
La compagnie les Montures du Temps défend un théâtre en prise avec les questions actuelles, sociétales, morales, politiques. Une po-éthique du combat. Combat contre les évidences, le sens commun, les préjugés.
Une recherche constante de l’Humanité.

Mise en scène Anaïs Cintas – Jeu Odille Lauria – Musique Pierrick Monnereau – Scénographie Seymour Laval
Coproduction Le Tricycle Grenoble. Avec le soutien des ateliers de construction de décors de la Ville de Grenoble

En savoir plus

Informations / réservations : 04 76 84 01 84
info chez letricyclegrenoble.com
www.letricyclegrenoble.com

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017