Les défis à relever en 2013

Publié le : , par  CIIP

édito janvier 2013

Le CIIP se mobilisera sur deux terrains principaux : en France, pour faire avancer une politique de rupture avec la soumission au néo-libéralisme de l’Union Européenne et soutenir les droits pour tous. Dans le monde, pour exprimer notre solidarité avec les luttes populaires pour la liberté, la démocratie, la justice et la dignité.

Commençons par l’état des lieux hexagonal. François Hollande et la majorité PS n’ont sans doute pas été élus pour engager une transformation radicale de la société. Mais nombre de ceux/celles qui ont choisi de chasser Sarkozy avaient quelques espoirs de changement. Or une certaine continuité , voire des reniements, sont patents. D’abord avec la ratification du Traité européen d’austérité "Merkozy". Ensuite avec une politique socio-économique qui laisse faire le capitalisme financier prédateur : multiplication des plans de licenciement, des liquidations d’entreprises (PSA, Doux, Sanofi, Fralib, Arcelor Mitall…). Quant aux orientations écologiques, elles sont absentes, et la priorité est aux grosses infrastructures qui détruisent profondément le milieu naturel avec des coûts exorbitants : EPR de Flamanville, aéroport de Notre Dame des Landes, ligne ferroviaire Lyon-Turin…

Par ailleurs, la rupture avec la Françafrique se fait attendre : réception complaisante du roi du Maroc (le roi prédateur), des dictateurs Ali Bongo (Gabon) et Idriss Deby (Tchad), maintien des bases militaires en Afrique, du franc CFA, soutien aux entreprises françaises qui exploitent les ressources naturelles africaines (Areva au Niger, Total au Gabon, Bolloré au Cameroun…).

Même continuité vis à vis des migrants : démantèlement des camps de Roms, mis à la rue et expulsés ; politique discriminatoire à l’encontre des étrangers avec son lot quotidien de refus de séjour, d’obligations de quitter le territoire et d’expulsions. Et la circulaire Valls ne prévoit de régulariser que 30 000 sans papiers, enfonçant des centaines de milliers de personnes - familles et isolés - dans le non droit absolu et le désespoir.

Sur la scène internationale, la France ne conteste pas l’option libérale de Union Européenne qui exacerbe à l’extrême les inégalités sociales et enfonce des peuples entiers (notamment grec, espagnol, portugais) dans l’extrême précarité, voire dans la misère. Elle s’aligne sur les Etats-Unis en préparant des interventions militaires de nature impérialiste en Syrie et au Mali, comme Sarkozy l’avait fait en Lybie...

Et comment qualifier la consternante neutralité observée face aux bombardements israéliens meurtriers contre la population de Gaza, et le refus de sanctionner la colonisation israélienne… Au Moyen-Orient et au Maghreb, les révolutions arabes ne sont pas prêtes de s’éteindre, avec leurs contradictions inévitables. Nous nous devons de nous en faire l’écho et de développer une véritable solidarité internationale. Une solidarité qui sera au cœur du prochain Forum Social Mondial à Tunis (26-30 mars 2013). Nombre de Grenoblois, dont des membres du CIIP, y participeront et nous en restituerons les débats et les perspectives.

Pour un tout autre monde, solidaire, égal, écologique, féministe… Bonne année !

Editos

AgendaTous les événements