Manuel d’Histoire critique : De la Révolution industrielle à nos jours Hors série du Monde Diplomatique

Publié le :

JPEG"L’historien n’a pas pour rôle d’exalter ou de condamner, il explique". Une phrase qui résume bien l’objectif central de ce Manuel d’Histoire assez exceptionnel proposé par le Monde Diplomatique. Un Manuel qui nous restitue une autre histoire du monde depuis les années 1800 à nos jours, sans interdit, sans tabous, sans schéma idéologique à priori. Autrement dit une Histoire "libre" sans dogmes, qui n’occulte pas les pages sombres des pays, des peuples, des Etats… Tout-e citoyen-ne, militant-e ou non, doit essayer de se réapproprier cette histoire dont les faits et les causes ont été si souvent occultés.

Dix chapitres, 70 sous chapitres qui nous restituent ce qui nous a été systématiquement occulté par les manuels et les cours d’histoire "officiels". Qui sait par exemple qu’entre 1814 et 1860 les chefs d’Etat du Paraguay ont réussi à développer leur pays en créant une ligne de télégraphe, un réseau de chemin de fer, en mettant sur pied des fabriques de matériaux de construction, de textile, de papier, de vaisselle, de poudre à canon, une sidérurgie, une flotte marchande. Avec une balance excédentaire. Ce qui n’a été possible qu’en se protégeant du libre échange que voulaient lui imposer le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay eux-mêmes soutenus financièrement par la Grande-Bretagne. Ces pays constituèrent une Triple Alliance et déclarèrent la guerre au Paraguay pour le forcer à ouvrir ses frontières. Une guerre atroce : les hommes paraguayens furent tués systématiquement : 9 sur 10 ! Qui connaît ce massacre massif et systématique ? Et qui connaît les innombrables massacres coloniaux perpétrés par les Anglais, les Belges, les Français ? Qui connaît le courant spartakiste dans l’Allemagne des années 1915-1925 qui a failli ébranler l’hégémonie politico-militariste de l’Allemagne ?
Autre découverte pour le moins instructive et novatrice : des extraits des manuels scolaires de tel ou tel pays. Deux exemples parmi tant d’autres : "Certains propriétaires d’esclaves se montrèrent indéniablement cruels, mais la majorité des propriétaires traitaient bien leurs esclaves" (extrait d’un Manuel des Etats-Unis, 2001). Ou encore : "Depuis la fin de la guerre froide, la véritable force de paix est l’OTAN", ose affirmer sans nuance un manuel édité par Magnard en France en 2011, alors même l’OTAN venait d’intervenir récemment en Irak, Afghanistan ou encore en Libye..
Un des chapitres peut-être les plus novateurs : celui consacré au "Monde qui vient", où il est question d’austérité, de la mondialisation, de la montée en puissance de la Chine, d’internet, des drones, de la crise écologique… Un Manuel qui déconstruit systématiquement les idées reçues au révélateur des faits. Un souhait : que tous les enseignants en histoire, mais aussi en économie prennent connaissance de ce Manuel si documenté et si pertinent… On peut toujours rêver.

Jo Briant
Article paru dans Inter-Peuples n°230, novembre 2014

Nos coups de cœur...

AgendaTous les événements