8 mars : Journée internationale des droits des femmes Disons NON aux politiques d’austérité ! Disons OUI à la solidarité internationale

Publié le :
  • Rassemblement suivi d’une manifestation : Disons NON aux politiques d’austérité !
    Disons OUI à la solidarité internationale !

    A l’initiative de la plateforme Droits des Femmes de l’Isère.
    Premiers signataires : Cercle Laïque, Femmes égalité, LIFPL, Osez le féminisme, Planning Familial 38, CGT CHUG, UD CGT 38, Les Alternatifs, Ensemble !, NPA, PAG38, PCF38…

    Grenoble, Jardin de Ville

Dans le monde du travail, les femmes sont les plus exposées à la violence économique. Le démantèlement des droits sociaux contenu dans la loi Macron va aggraver la condition de tou-t-es les travailleurs-ses, de toutes les femmes des milieux populaires, Elles sont donc en première ligne des conséquences sociales dramatiques de cette loi.
Rappelons aussi que ce sont les premières victimes des politiques d’austérité imposées par le patronat. L’austérité présentée comme inévitable et la dette comme une fatalité, sont des prétextes pour remettre en cause les services publics : santé (fermeture de maternités, de centre IVG,...), école (manque d’enseignants…), logement social, protection sociale… Les femmes sont les premières victimes de la remise en cause des services publics car elles en sont les premières bénéficiaires et la majorité des salarié-e-s.
Les politiques austéritaires ne sont pas une solution, au contraire elles aggravent la situation déjà précaire des femmes. Nous, féministes, affirmons que l’austérité n’est pas une fatalité ! De nombreuses femmes se mobilisent contre l’austérité et ses conséquences en Europe notamment parmi les plus précaires en Grèce et en France.

La loi Macron

Elle s’inscrit dans la continuité des politiques d’austérité, demandées par le patronat et mises en œuvre par les différents gouvernements. Elle va en particulier aggraver la précarité des femmes. En effet, elle instaure :

  • l’extension du travail du dimanche et la réduction des plages horaires considérées comme travail de nuit. Le secteur du commerce est le premier concerné, mais tout cela risque de s’imposer à d’autres activités : garde d’enfants, transports, personnel d’entretien des grandes surfaces…Travailler le dimanche et/ou de nuit implique une vie à contretemps de la vie sociale, de la vie familiale. Elle oblige à trouver des moyens de garde pour les parents isolés, des mères dans 9 cas sur 10. Elle entraîne aussi des difficultés de transports en commun et des temps allongés. Même si le travail sur ces horaires décalés est censé être basé sur le volontariat, a-t-on vraiment le choix quand on a un poste à temps partiel mal payé et précaire ? Or 83% des temps partiels sont occupés par des femmes, et 24% des femmes salariées perçoivent de bas salaires.
  • Des visites médicales "moins nombreuses" et le contournement de la médecine du travail. Or, le travail de nuit, qui est le 1er critère du compte pénibilité, a des incidences sur l’alimentation, le sommeil, la santé... Les travailleuses du commerce sont les championnes des TMS (Troubles musculo-squelettiques). Ce contournement de la médecine du travail rendra invisible les effets négatifs de la précarisation du travail. Cette médecine est par ailleurs l’une des dernières garanties d’accès à la santé pour les plus précaires.
  • Les contrats de travail ne seront plus soumis au Code du Travail, à cause de l’abrogation d’un alinéa de l’Article 2064 du Code Civil. Ils seront donc considérés comme de simples accords entre deux personnes, considérées comme à égalité. C’est la porte ouverte à tous les abus de la part des employeurs contre les salarié-e-s.
  • A cela s’ajoute une réforme des Prud’hommes et de l’Inspection du Travail, qui demeurent les derniers recours des salarié-e-s.

En ce 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, réaffirmons notre engagement pour une société réellement égalitaire, pour l’égalité des salaires, pour la revalorisation des bas salaires, pour l’abrogation de la loi Macron.

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017