Festival Ciné Alter’Natif 2015 Le cinéma par les Amérindiens

Publié le :
  • Projection de :

    • Aviliaq, d’Alethea Arnaquq Baril (Inuit), Canada, 2014, 15mn, (VO st fr) : Fiction située dans une communauté inuit dans les années1950, Aviliaq raconte l’histoire de deux jeunes femmes qui ont du mal à imposer leur amour dans un nouveau monde dirigé par des étrangers.
    • Drunktown’s Finest, de Sydney Freeland (Navajo), USA,2014, 78mn, (VO st fr) : Trois jeunes navajo s’efforcent d’échapper à la dureté de la vie sur une réserve indienne. Nizhoni a été adoptée et élevée comme une chrétienne par une famille blanche. Felixia, transsexuelle, rêve de devenir une top-modèle. Sickboy va devenir père et souhaite s’engager dans l’armée afin de mettre de côté son passé teinté de délinquance et de rébellion.

    Durée totale : 96 mn.

    Débat en présence de Sydney Freeland, réalisatrice navajo du film Drunk-town’s Finest

    Grenoble, Cinéma Le Club
    rue du Phalanstère

  • Sélection spéciale de courts-métrages, mêlant tous les genres et les différentes techniques de réalisation, défend le talent des réalisatrices autochtones et met en avant leur regard de femmes sur la société qui les entoure. Véritable mise en abîme de leurs engagements socio-politiques, mais aussi artistiques, la section "Femmes !" souhaite également lutter contre toutes les formes de discriminations dont sont encore trop souvent victimes les Amérindiennes.
    Ces regards de femmes sur leurs conditions de femmes sont avant tout des films qui invitent à la rencontre, à l’échange et au partage : des films par et sur les femmes, oui, mais assurément à l’attention de toutes et tous !

    • Rebel (Bihttoš), de Elle-Máijá Tailfeathers (Sami/Blackfoot), Canada, 2014,10mn, VO ST FR Bihttoš n’est pas un documentaire conventionnel. Il explore les relations complexes entre un père et sa fille, grâce à l’animation, à la reconstitution et aux images d’archives.
    • Le rêve d’une mère, de Cherilyn Papatie (Anishnabe), Canada, 2007, VF
    • Tramas y trascendencias, de Flor De María Álvarez Medrano et Loida Cúmez Sucuc (Maya), Mexique, 2013,12mn,VO ST FR : Un documentaire qui témoigne avec pudeur du traumatisme qu’entraîne tout abus sexuel, ainsi que des comportements post-traumatiques parfois hérités de génération en génération et qui empêchent de profiter pleinement de la vie.
    • Les fils de la vie des Femmes jaguar, de Flor De María Álvarez Medrano et Loida Cúmez Sucuc (Maya), Mexique, 2014, 21mn, VO ST FR : La violence, sous toutes ses formes, est l’un des fils avec lesquels la vie des femmes mayas s’est tissée au cours du temps...
    • A Red Girl’s Reasoning, de Elle-Máijá Tailfeathers (Sami/Blackfeet), Canada, 2012, 10mn, VO ST FR : thriller...
    • Koltavanej, de Concepción Suárez Aguilar (Maya), Mexique, 2013, 19mn, VO ST FR : Rosa Lopez est prisonnière politique au Mexique. Son seul délit est d’être pauvre et amérindienne...

    Durée totale : 80 mn
    Un débat en présence de Concepción Suárez Aguilar (Maya), réalisatrice de Koltavanej, suivra la projection.

    Grenoble, Cinéma Le Club
    9, bis rue du Phalanstère

Une fenêtre extraordinaire, ouverte sur le bouillonnement de la créativité autochtone !

Depuis une trentaine d’années, les Amérindiens de tout le continent américain se réapproprient leur image en réalisant et en produisant leurs propres films. Ils peuvent enfin parler en leur nom et montrer à quel point leur expression artistique est originale et spécifique. Faute de distributeurs, très peu de films autochtones sont visibles en France. Or les membres de l’association De La Plume à l’Écran sont convaincus qu’une plus large diffusion des productions artistiques amérindiennes contribuerait à une meilleure compréhension des cultures amérindiennes contemporaines.

Le Festival Ciné Alter’Natif (FCAN), événement unique en Europe, est entièrement dédié à la diffusion de films réalisés/produits par des Amérindiens. Le but est de sensibiliser le public à la richesse des créations cinématographiques et audiovisuelles amérindiennes.
Depuis 2009, à Nantes et Paris,et pour la première fois à Grenoble, en présence d’invités amérindiens, l’équipe entièrement bénévole du Festival Ciné Alter’Natif offre une tribune à cet autre cinéma et permet d’en faire découvrir l’extrême variété (courts et longs métrages, fictions ou documentaires) ainsi que toute la richesse artistique et narrative, drôle et percutante.

Agenda solidaire

AgendaTous les événements