Soupe des Mals logé-e-s et des sans logement A tous les locataires, mal-logé.e.s et sans logement

Publié le : - Date de modification :
  • À tous les Mal-logé-e-s et sans logement

    Que vous soyez :

    • locataires sous pression des bailleurs
    • SDF : personnes mises à la rue, personnes exclues du logement
    • en attente de logement social ou de mutation
    • locataires mis en difficulté financière (loyers, charges énergétiques trop élevées)
    • squatteurs et squatteuses
    • habitant-e-s de campement
    • migrant-e-s sans toit
    • expulsé-e-s ou menacé-e-s d’expulsion
    • hébergé-e-s en foyer
    • locataires de logements insalubres et/ou inadaptés et toutes celles et ceux dont les droits au logement ou à l’hébergement ne sont pas respectés
    • et habitants solidaires

    En 2016 fini la mise en concurrence entre nous !

    Invitation à la soupe des mal logé-e-s et sans logement à partir de 12h autour d’un déjeuner gratuit et convivial

    Contact : 06 41 30 55 18

    Grenoble, Tram A arrêt MC2

Que vous soyez :

  • Locataires sous pression des bailleurs
  • SDF : personnes mises à la rue, personnes exclues du logement
  • En attente de logement social ou de mutation
  • Locataires mis en difficultés financières (loyers, charges énergétiques trop élevées)
  • Squatteurs et squatteuses
  • Habitant.e.s de campement
  • Migrant.e.s sans toit
  • Expulsé.e.s ou menacé.e.s d’expulsion
  • Hébergé.e.s en foyer
  • Locataires de logements insalubres et/ou inadaptés
  • Toutes celles et ceux dont les droits au logement ou à l’hébergement ne sont pas respectés
  • Habitant.e.s solidaires


Fini la concurrence entre nous ! Fini le racisme !

Ils ne veulent pas nous écouter alors nous retournons dans la rue pour obtenir :

  • l’ouverture immédiate de places d’hébergement pour toutes personnes sans toit
  • la réquisition et mise à disposition des terrains, des logements et des bâtiments vides rendus habitables
  • la baisse des loyers et des charges énergétiques
  • la constitution d’un parc de logements "très sociaux" accessibles aux personnes ayant les revenus les plus modestes (la majorité des demandeurs et demandeuses)
  • l’application du principe de continuité sensé appliqué à l’hébergement d’urgence et son extension à l’ensemble de l’action sociale
  • le respect des lois régissant l’inconditionnalité de l’accueil dans les Établissements sociaux et médico-sociaux
  • le respect strict de la loi DALO

Non :

  • aux expulsions été comme hiver
  • à la concurrence entre les pauvres
  • aux maltraitances et pressions exercées sur les personnes locataires et hébergées
  • arrêtez de parler à notre place !

L’Assemblée des Locataires, Mal-logé.e.s et Sans Logement
avec le soutien de : Collectif Hébergement Logement, CIIP, CISEM, DAL 38, Patate chaude...

Agenda solidaire

AgendaTous les événements