Marcher sur les pas d’Abraham grâce à une coopération Isère-Palestine

Publié le : , par  Marc Ollivier

C’est le 25 février 2016 qu’a été présenté "Le sentier d’Abraham" à la Maison de l’International de Grenoble en même temps qu’une très intéressante exposition sur les régions et les paysages palestiniens parcourus par ce sentier, qui suit l’itinéraire d’Abraham à travers le Moyen-Orient. La légende du voyage d’Abraham, restée vivante depuis près de quatre mille ans dans ce paysage et cette région, rappelle l’origine d’un héritage spirituel partagé par plus de trois milliards d’êtres humains aujourd’hui.

Le projet de développement de ce "Sentier d’Abraham" se donne pour objectif d’amener les randonneurs à découvrir la vie rurale palestinienne. C’est pourquoi ce programme met l’accent sur l’implication des communautés locales dans l’organisation et la gestion des activités touristiques. Il offre ainsi des temps privilégiés de rencontres et d’échanges avec les populations.

Une réalisation portée par l’association palestinienne "Masar Ibrahim Al-Khalil", avec l’aide d’associations iséroises spécialisées

Il s’agit d’un sentier de randonnée pédestre traversant la Cisjordanie du nord au sud en une quinzaine d’étapes de 10 à 17 km (sauf une de 22 km), entièrement conçu et organisé par une association palestinienne (Masar Ibrahim Al Khalil) et des associations iséroises spécialisées, TETRAKTYS (1) et AFRAT (2). Leur coopération s’est déroulée au cours de trois années portant sur la délimitation et l’équipement du sentier ainsi que sur la formation et l’organisation des accueillants et des guides à la disposition des randonneurs (tous choisis dans les populations locales). Au cours de la présentation, les représentants de ces associations ont décrit l’itinéraire du sentier et expliqué son fonctionnement, reposant entièrement sur les services d’hébergement et d’accompagnement fournis aux randonneurs par les habitants des villages ruraux concernés.

(1) L’objet de TETRAKTYS (Maison Gavin, 4ème étage, 3 passage du Palais de Justice, 38100 Grenoble - 04 38 70 02 14) est de s’appuyer sur le développement local pour améliorer durablement les revenus et le cadre de vie en privilégiant une entrée économique par la pratique d’un tourisme intégré aux territoires
(2) L’AFRAT (Association pour la Formation des Ruraux aux Activités du Tourisme, Parc Naturel Régional du Vercors, 38880 AUTRANS - 04 76 95 35 08) accompagne les personnes dans le cadre de leur projet professionnel et du développement des projets sur les territoires en milieu rural et montagnard

Une approche originale et exceptionnelle des territoires palestiniens

Berceau des civilisations et Terre Sainte pour les trois religions monothéistes, la Palestine regroupe de très nombreux sites culturels, historiques et religieux d’intérêt majeur. Cependant jusqu’à présent les séjours dans ces territoires étaient courts et concentrés dans des villes telles que Jerusalem et Bethléem.

Le "Sentier d’Abraham" au contraire parcourt la Cisjordanie du nord au sud, depuis Jenin jusqu’à Hébron en passant par Jéricho et Béthléem, et permet de découvrir des paysages magnifiques et variés, de grandioses points de vue sur Jérusalem ou la Mer Morte, des cités millénaires comme des campements bédouins, des champs d’oliviers comme des parcours désertiques.

Il a été conçu pour développer des activités susceptibles de procurer des revenus supplémentaires aux communautés rurales qui les organisent. C’est pourquoi de nombreux partenaires ont décidé d’accompagner le projet, porteur d’une sérieuse option de développement économique pour les territoires concernés : Grenoble, Gières et le département de l’Isère bien sûr, mais aussi d’autres villes telles que le Grand Lyon, Besançon, Neuchâtel, des provinces comme Rhône-Alpes et PACA, et même l’Agence Française du Développement.

Au delà de ces objectifs de développement, le programme permet également à aux randonneurs de s’informer sur les conditions de vie et de travail des communautés rurales, ainsi que sur les problèmes que leur pose le développement des colonies israéliennes sur leurs territoires. Mais il faut souligner que ce "Sentier d’Abraham" est la seule voie de circulation en Cisjordanie occupée que l’on peut entièrement parcourir sans rencontrer aucun checkpoint de l’armée israélienne !

En pratique

Il est conseillé de préférer les périodes d’octobre à mai pour randonner sur ce sentier en évitant les fortes chaleurs. Il reste cependant accessible tout au long de l’année.

Il est possible de se restaurer et de dormir à chaque étape de l’itinéraire, soit chez l’habitant, soit dans des gîtes ruraux, soit dans des campements bédouins. Pour plus de confort et de contacts locaux, il est recommandé de se faire accompagner d’un guide local et de faire transporter ses bagages entre les étapes.

On peut en parcourir quelques étapes ou suivre le sentier en totalité (environ 140 km, prévoir deux à trois semaines selon le rythme de la randonnée).

Contacts

Pour plus d’informations, ou pour préparer une randonnée sur le "Sentier d’Abraham", s’adresser à

Masar Ibrahim Al-Khalil - Isteih St., Beit Sahour, Palestine, Cisjordanie.

- tél : <+970-(0)2-274-9264
- fax : <+970-(0)2-276-9691
internet : < info chez masaribrahim.ps >
web : < www.masaribrahim.ps >

Voyager autrement

AgendaTous les événements