Femmes en Noir

Publié le :

Mouvement de solidarité avec les femmes israéliennes et palestiniennes qui protestent en silence et habillées en Noir, contre l’occupation des territoires palestiniens.

Où et quand s’est constitué le mouvement "Femmes en Noir" ? Avec quel objectif au départ ?
Le mouvement Femmes en Noir (FEN) a été créé à la fin de l’année 1987, au début de la première intifada, il est né de la rencontre de sept femmes israéliennes, dont Hagar Roublev, une femme très engagée dans la lutte pour la paix, et contre la violence (décédée depuis). La première manifestation a eu lieu à Jérusalem-ouest, en janvier 1988. Le choix a été de manifester en silence et vêtues de noir, en signe de deuil, pour protester contre l’occupation militaire de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, s’inspirant des mères et grand-mères de la place de Mai, en Argentine. Leur objectif a toujours été l’arrêt de l’occupation.

Comment ce Mouvement a évolué ? Est-il international ? Comment est-il perçu en Israël ?
L’idée s’est répandue spontanément dans plusieurs villes israéliennes. Cette forme de protestation symbolique - non-violente et, cependant radicale - est simple, elle peut être mise en œuvre facilement.
Depuis, tous les vendredis, dans 6 villes d’Israël, des femmes en noir, juives et palestiniennes, manifestent contre la violence de leur gouvernement, pour réclamer des solutions politiques pacifiques et pour témoigner de leur espoirs de paix.
Souvent injuriées, agressées parfois, invectives, crachats sont, pour elles, monnaie courante, surtout dans les périodes de recrudescence du conflit.
Très vite, ce mouvement a fait tâche d’huile, aux Etats-Unis, au Canada, puis, a gagné tous les continents, soit pour affirmer sa solidarité avec les FEN d’Israël, soit pour porter des revendications, particulières, comme ç’a été le cas en Bosnie et en Serbie. En Inde, les manifestantes mettent en avant des revendications féministes.

Comment vous manifestez-vous à Grenoble ? Selon quelle fréquence ? Comment est perçu votre "message" ?
A Grenoble, un petit groupe né en janvier 2004,(FEN-Isère), manifeste rue Félix Poulat, le 1er samedi de chaque mois, de 15h à 16h30, distribue des tracts, informe les passants qui le souhaitent, sur les mouvements israéliens de lutte pour la justice et fait signer des pétitions, portant là aussi, sur l’occupation, la colonisation, le mur de séparation…
S’il nous est arrivé d’être mal reçues, c’est plutôt anecdotique. Cela vient d’un bord ou de l’autre... Nécessité de faire passer l’information.

Site national Femmes en Noir
Contact local

Organisations nationales

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017