Turquie : référendum du 16 avril 2017

Publié le :

En solidarité avec les Kurdes et les démocrates Turcs, une délégation de cinq personnes de l’AIAK - Association Iséroise des Amis des Kurdes - se rend en Turquie comme observateurs pour le référendum du 16 avril 2017 : Compte rendu de la délégation suivi d’un débat et d’une soirée festive

St Martin d’Hères, salle Texier
163 avenue Ambroise Croizat

Extrait d’un appel du HDP (Halkların Demokratik Partisi = Parti démocratique des peuples)
"Le référendum visant à une révision de la Constitution afin de mettre en place un système présidentiel en Turquie est prévu le 16 avril 2017. Ce référendum est d’une importance cruciale pour l’avenir des institutions démocratiques en Turquie. Afin d’assurer la transparence et l’équité de ce référendum, le Parti démocratique des Peuples (HDP) lance un appel à des observateurs internationaux.

Le résultat du référendum va redessiner le système politique en Turquie. Si le gouvernement de l’AKP et d’Erdogan l’emporte, le président pourra alors détenir l’ensemble des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, et établir un régime totalitaire dépourvu de mécanisme de contrôle et de contrepoids, ce qui signifie la fin de la séparation des pouvoirs, de l’État de droit et de l’impartialité de la justice. Le gouvernement de l’AKP utilise l’état d’urgence déclaré dans le pays au lendemain du coup d’État raté du 15 juillet 2016 pour réduire au silence les groupes et partis d’opposition et les empêcher de mener campagne pour le "Non" au référendum.

La répression exercée à l’encontre du HDP et de notre parti frère, le Parti démocratique des Régions (DBP) est toujours en cours. Près de 3 000 dirigeants et membres de ces deux partis ont été incarcérés. Parmi eux, figurent nos Co-présidents, 11 députés et plus de 80 Maires kurdes. Le gouvernement est déterminé à paralyser totalement le HDP et le DBP afin de les empêcher de mener leurs activités en vue du référendum..."

AgendaTous les événements