Sur l’agenda

septembre 2017

  • Nouvelle journée de mobilisation intersyndicale à laquelle s’associe le Front social Grenoble, qui réunit des syndicats, des associations, des collectifs militants ainsi que de simples individus déterminés à lutter contre la politique de régression sociale du gouvernement.

    • 10h. Tous et toutes dans la rue de la Place de la gare au Jardin de Ville. A l’arrivée de la manifestation, village de stands au Jardin de Ville.

    puis à Cap Berriat, rue Georges Jacquet - Esplanade Belle Électrique

    • 16h : Fin des contrats aidés : quelle riposte ?
    • 18h : Assemblée générale Front social Grenoble

    Contact Front social Grenoble : front-social-grenoble chez riseup.org

    Grenoble

  • Soupe populaire organisée par la CISEM et l’Assemblée des Mal-Logé-e-s, ATTAC 38, CADTM (Comité pour l’Annulation des dettes illégitimes), Osez le Féminisme comme acte de solidarité et interpellation via la presse des institutions : Etat, Conseil Départemental, communes et Métro,

    Refusons leur cynisme et leur répression, défendons les devoirs d’accueillir et de loger toute personne à la rue.
    Rejoignez-nous pour manifester avec les associations et collectifs signataires notre soutien aux migrants et leurs familles à la rue.

    Un toit, pas des matraques !

    Grenoble arrêt de tram Hôtel de Ville (C)

  • Comme dans 120 ville de France, à l’occasion de la Journée Internationale de la Paix, marche de la Place Victor Hugo à la Place St Bruno avec rappel, au passage, à la mémoire des deux grands pacifistes Victor Hugo et Jean Jaurès (lectures de textes), ainsi que de ce grand défenseur des Droits de l’Homme que fut l’Abbé Grégoire.

    Un film devrait être également projeté dans ce même cadre de la Journée internationale de la Paix. Les détails suivront.

    Org. Mouvement de la paix

    Grenoble, de la Place Victor Hugo à la Place St Bruno

  • Rencontre publique organisée par ATTAC-Isère, et avec la participation active de deux librairies indépendantes :

    • la Librairie Nouvelle de Voiron
    • la Belle Histoire de La Tour du Pin.

    A cette occasion, lecture de quelques extraits de "L’homme qui ne marche plus" de
    Claude Rouge.

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux

  • Rencontre publique organisée par ATTAC-Isère, et avec la participation active de deux librairies indépendantes :

    • la Librairie Nouvelle de Voiron
    • la Belle Histoire de La Tour du Pin.

    A cette occasion, lecture de quelques extraits de "L’homme qui ne marche plus" de
    Claude Rouge.

    Voiron, Maison des associations
    2, place Stalingrad

  • Rencontre publique organisée par ATTAC-Isère, et avec la participation active de deux librairies indépendantes :

    • la Librairie Nouvelle de Voiron
    • la Belle Histoire de La Tour du Pin.

    A cette occasion, lecture de quelques extraits de "L’homme qui ne marche plus" de
    Claude Rouge.

    La Tour du Pin, MJC
    rue Jean Lescure

  • Avec les interventions/témoignages d’un représentant de la Coordination nationale de Soutien aux Sans Papiers (Paris), Coordination héritière des hommes, femmes et enfants qui avaient occupé avant d’en être chassés brutalement l’église Saint Bernard au nord de Paris en août 1996, et d’un militant rebelle solidaire des migrant.e.s dans la Vallée de La Roya (Alpes Maritimes)

    Pour un accueil digne et la régularisation de tous les migrant.e.s.

    Org. la CISEM avec le soutien de la Coordination Rhône-Alpes de soutien aux sans papiers

    Grenoble, Maison des Associations
    6 rue Berthe de Boissieux

  • Conférence de Anouche Kunth, chargée de recherche au CNRS au laboratoire Migrinter à Poitiers, à l’occasion de la parution de son ouvrage : "Exils arméniens : du Caucase à Paris. 1920-1945"

    En fin de conférence, Anouche Kunth dédicacera son ouvrage : "Les convulsions de la révolution bolchevique jettent hors de Russie plus d’un million de réfugiés, qui croient leur fuite temporaire. Elle va s’avérer irréversible, la perte de la patrie se conjuguant bientôt avec celle des droits nationaux. Parmi ces « sans-droits », quelques centaines de grandes familles arméniennes, issues des marges caucasiennes de l’Empire des Romanov. Banquiers et industriels, artistes, professeurs d’université, hommes politiques : tous, vers 1920, s’enfuient avec femmes et enfants, par crainte des violences que le nouveau régime de Moscou inflige à ses « ennemis de classe ». Hors de Russie, et tout particulièrement en France où convergent des dizaines de milliers d’exilés, leurs trajectoires croisent celles des Arméniens de Turquie, persécutés quant à eux pour des motifs ethno-confessionnels.
    L’histoire des exils arméniens s’écrit ici à hauteur d’hommes et de femmes en fuite, de familles soudées face au danger, parfois séparées, plongées dans l’opacité après le renversement de l’ordre ancien. Que faire ? Où aller ? Quel projet poursuivre en ces temps de chaos et d’incertitude ? Comment préserver ses ressources et recréer un ordre pour soi ? Les parcours de ces anciens sujets d’empires donnent à penser ce que reconstruit l’exil, lieu de mise à l’épreuve individuelle et de ré-élaboration des destinées collectives."

    Verre de l’amitié & Dégustation de spécialités arméniennes
    Réservation nécessaire : catherine_AEP chez hotmail.com
    Participation libre au chapeau

    Org. Arménie Échanges Promotion en partenariat avec le Réseau Traces

    Grenoble, Maison des Associations
    6 rue Berthe-de-Boissieux

  • Concert
    Pascal Billot : composition, saxophone alto, tenor, baryton
    Géraldine Jacquier : contrebasse
    Mourad Baïtiche : percussions
    Marc Ollivier : choix des textes, lecture
    Isabel Oed : choix des textes, lecture
    Khaled Baïtiche : création visuelle
    Vincent Guyot : création lumières
    Production : SCIC Dyade - L’ArTisterie (Fontaine)
    Contact : mawwal chez dyade-ad.com

    Tarif 8 à 10€
    Prévente conseillée : www.barbarins.com/

    Grenoble, Salle Noire
    19, rue des Arts et Métiers
    Tram A, arrêt St Bruno - Bus C5, arrêt Cémoi

  • Concert
    Pascal Billot : composition, saxophone alto, tenor, baryton
    Géraldine Jacquier : contrebasse
    Mourad Baïtiche : percussions
    Marc Ollivier : choix des textes, lecture
    Isabel Oed : choix des textes, lecture
    Khaled Baïtiche : création visuelle
    Vincent Guyot : création lumières
    Production : SCIC Dyade - L’ArTisterie (Fontaine)
    Contact : mawwal chez dyade-ad.com

    Tarif 8 à 10€
    Prévente conseillée : www.barbarins.com/

    Grenoble, Salle Noire
    19, rue des Arts et Métiers
    Tram A, arrêt St Bruno - Bus C5, arrêt Cémoi

  • Projection - débat

    Org. JC, Contrevent, Survie

    St Martin d’Hères, EVE (Espace Vie Etudiante)
    Campus universitaire
    701 avenue Centrale

  • Projection-débat du documentaire de Christophe Cupelin (Burkina Faso - Suisse, 2013, 88 min.) : "Capitaine Thomas Sankara" dévoile le destin unique du président du Burkina Faso, de son élection en 1983 à son assassinat en 1987. Révolutionnaire, féministe et écologiste, Thomas Sankara a transformé l’un des pays les plus pauvres du monde en défendant la voix des exclus jusqu’à la tribune de l’ONU pour réclamer l’annulation de la dette africaine. Ces archives étonnantes redonnent la parole à ce leader charismatique qui a marqué les consciences bien au-delà de l’Afrique.

    Plus d’infos et réservation auprès du Cinéma Le Club

    Grenoble, Cinéma Le Club
    9, bis rue du Phalanstère

  • Projection-débat du film "Irrintzina, le cri de la génération climat" de Sandra Blondel et Pascal Hennequin
    Irrintzina raconte l’émergence du mouvement pour la justice climatique Alternatiba.
    C’est l’histoire d’un pari fou lancé par quelques militant.e.s depuis Bayonne afin de lancer une mobilisation sans précédent en France pour la COP 21 et au-delà. De Bayonne à Paris, en passant par les routes de France et d’Europe, le film retrace une année et demie d’engagement pour faire connaître les alternatives au dérèglement climatique et de lutte par des actions directes non violentes contre les banques et les multinationales des énergies fossiles. Irrintzina, c’est un cri d’alarme pour éviter le chaos climatique mais c’est aussi un cri de joie poussé par des centaines de militant.e.s déterminé.e.s qui ont réalisé que si, ensemble, ils et elles ne faisaient rien, personne ne le ferait à leur place.

    Org. Les amis du Monde diplomatique, Alternatiba Grenoble et SERA

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux

  • Au programme :

    • à 14h, Inauguration du "parvis Thomas Sankara" devant le centre St Marc
    • 14h30, ouverture et introduction
    • 14h45, projection d’un film
    • 15h45, 1er débat : l’expérience impulsée par Sankara et ses idées
    • 16h45 : entracte / buvette / tables de presse
    • 17h, lecture du discours de Thomas Sankara à l’OUA sur la dette, suivie d’un 2e débat sur ce thème
    • 18h30, 3e débat : les luttes africaines actuelles
    • 20h, buffet africain sur fond de musique africaine de lutte

    PAF libre

    Org. : Acip Asado, CADTM, CIIP, CTNE, Ensemble !, JC, Ligue Panafricaine UMOJA, NPA, Nuestra America, PCF, PCOF, RESF, Survie, UEC.

    Grenoble, Centre Œcuménique Saint-Marc
    6, avenue Malherbe
    Tram A : arrêt Malherbe / Bus C4- C5 : arrêt Tesseire

AgendaTous les événements