Sur l’agenda 4 mars 2017

  • Le 6 février, la Knesset a adopté la loi "légalisant" le vol des terres palestiniennes au profit des colonies non officiellement reconnues par Israël. C’est une provocation et un défi lancé à la face du monde. En réponse, l’Union Européenne a simplement reporté sine die le conseil d’association dont l’objet était le "rehaussement" des relations UE-Israël. C’est la moindre des réponses qu’elle pouvait faire.
    Car c’est de réactions à une toute autre échelle dont les Palestiniens ont besoin aujourd’hui. Et la France peut et doit prendre des mesures politiques à hauteur de la gravité de la situation :

    • Non à l’opération de "blanchiment" de la colonisation
    • Mise en œuvre immédiate des dispositions contenues dans la résolution 2334 du conseil de sécurité de l’ONU
    • Interdiction de l’entrée en France des produits et services issus de la colonisation
    • Reconnaissance de l’État de Palestine
    • Suspension de l’accord d’association UE/Israël

    Stand d’information de l’AFPS (Association France Palestine Solidarité)

    Grenoble, Félix Poulat

AgendaTous les événements

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017