Sur l’agenda 11 mars 2017

  • Co-organisé par "Dyade, la voix des gens" : Conçue à partir de la matière recueillie dans un atelier radio avec des exilé-e-s, cette promenade sera suivie d’un atelier d’échanges radiophoniques autour des thèmes de la rencontre et de l’accueil.

    Inscription obligatoire avant le 7 mars par courriel
    Rendez sur le parvis de la gare SNCF

    Grenoble

  • A l’occasion des 6 ans du début de la catastrophe de Fukushima, temps d’information organisé par Sortir du nucléaire Isère (SDN38), plus particulièrement sur la nécessaire fermeture d’urgence des 4 vieux réacteurs du Bugey à 75 kms de Grenoble.
    Évitons un Fukushima français - Centrale nucléaire du Bugey : fermeture d’urgence !

    Grenoble, Rond-point Jean Monnet
    proche rocade sud, à coté d’Alpexpo et Grand-Place.

  • Poursuivons la campagne "réquisition Go" en défilant nombreuses et nombreux dans les rues de Grenoble !

    Nous sommes de plus en plus à être précarisé.e.s par les difficultés liées au logement : la part du loyer et des charges ne cessent d’augmenter, prenant de plus en plus de place dans nos budgets.
    Les expulsions domiciliaires (des logements, hébergements, CADA, squats... ) sans solution de relogement préalable nous laissent face à la menace de nous retrouver à la rue.

    Aujourd’hui, le nombre de personnes à la rue et sans logement ne cesse d’augmenter (4000 personnes en Isère) alors que, à Grenoble et dans la métropole, il y a encore et toujours plus de 10000 logements vacants et bâtiments vides.

    Exigeons que les décideurs politiques se positionnent et réquisitionnent les logements vides

    Un Toit, c’est un droit !

    L’Assemblée des locataires, mal-logés et sans logement
    contact : 06 41 30 55 18
    Facebook

    Grenoble, rdv arrêt de tram Grand Place
    de Grand Place au Parc Valmy

  • La Ville de Grenoble reçoit la biennale des "Villes en Transition". Grenoble École de Management organise son "Festival de géopolitique". Les deux événements font la promotion de la "ville intelligente", avec le concours du journal Le Monde, partenaire d’Enedis et de son site "La France connectée".

    Refuser Linky et les compteurs communicants, c’est refuser la ville-machine, dite "intelligente", édifiée et pilotée sans nous et contre nous.

    Le collectif Grenoble Anti-Linky appelle à un rassemblement contre la "smart city" et ses "réseaux intelligents"

    Grenoble, La Belle Electrique
    12 Esplanade Andry-Farcy (quartier Bouchayer-Viallet)
    tram A, arrêt Le Magasin

AgendaTous les événements

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017