Sur l’agenda 21 novembre 2017

  • Création d’un "mandala des solidarités" sur toute la semaine :

    • vendredi 24 novembre, accueil de STEA, association roumaine qui aide à l’intégration sociale des enfants, des jeunes et des familles très en difficulté
    • samedi 25 novembre, à partir de 14h : animation musicale avec la Batucada de la Villeneuve, animations variées pour les jeunes avec l’Ecole des Pupilles de l’Air, des surprises généreuses préparées par les collégiens de Crolles, goûter et dispersion du mandala.

    Org. Collectif ASI Grésivaudan
    04 76 04 99 36
    asi.gresivaudan chez gmail.com
    www.solidarite-internationale-gresivaudan.org

    Le Versoud, Emmaüs
    304 rue Henri Giraud, Z.I. de Malvaisin

  • Journée Portes ouverte au Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile La Relève

    Les familles du Pôle Asile de l’Association La Relève vous convient à une journée de découverte de leur vision d’ici et d’ailleurs. Elles vous proposeront un tour d’horizon de leurs cultures et traditions en passant par des spécialités culinaires, des témoignages, des visuels et bien d’autres surprises encore… !!
    Venez nombreux pour échanger.

    Echirolles, La Relève
    8 Rue de l’Octant

  • Vernissage de l’exposition de Bertrand Gaudillère et Catherine Monnet

    Alors que les pays européens s’avèrent incapables de répondre conjointement à un exode sans précédent de populations fuyant la guerre ou la misère, une autre forme de solidarité émerge en France.
    Elle dépasse le cadre habituel des associations et des collectifs d’entraide. Elle touche différentes classes d’âge, différentes catégories sociales ou professions et toutes les religions. Faisant fi des préjugés et des peurs véhiculées sur les étrangers, de plus en plus d’anonymes tendent la main aux milliers de réfugiés livrés à eux‐mêmes.
    Ce phénomène a pris une ampleur particulière dans le nord de Paris à partir de l’été 2015. Expulsés des dessous du pont du métro aérien de La Chapelle, puis ballotés d’un camp de fortune à un autre, des centaines de migrants survivent dans les 18e et 19e arrondissements de la capitale grâce à l’aide de citoyens ordinaires.

    Le photographe Bertrand Gaudillère et la journaliste Catherine Monnet proposent de découvrir les visages, les histoires et l’engagement de ces Français solidaires, devenus acteurs d’une des plus graves crises humanitaires et politiques du début du XXIe siècle.

    Exposition du 20 au 30 novembre. Entrée libre.

    Grenoble, Hôtel de ville
    11, bd Jean Pain

  • Café-débat sur le thème des violences intersectionnelles : rencontre-échanges
    Buffet à prix libre

    A l’initiative de "Osez le féminisme" (leur site)

    Grenoble, Café à l’Affut
    Café social interactif
    5 rue Très-Cloîtres
    Tram B, arrêt Notre-Dame Musée

  • Projection-débat avec la participation de Charles Heller, en partenariat avec ADA Aide Demandeurs d’Asile et l’APARDAP (Association de Parrainage Républicain des Demandeurs d’ASile et de Protection).

    Des milliers de personnes, tentent de trouver refuge en Europe en traversant la Méditerranée. La réponse des États est soit inexistante, soit sécuritaire. Des murs se construisent, les traversées sont rendues illégales et forcent les gens à mettre leur vie en danger une nouvelle fois. Pour pallier à cet état de non assistance à personne en danger, des civils s’engagent de différentes manières pour essayer d’amener un peu d’humanité dans cette crise sans précédent.

    Un documentaire TV de Frédéric Choffat, coécrit avec Caroline Abu Sa’Da, Suisse, 2016, 52′.
    Produit par Akka Films / Nicolas Wadimoff & Philippe Coeytaux et la Radio Télévision Suisse (RTS) / Irène Challand & Gaspard Lamunière

    Grenoble, salle Juliet Berto
    Place Saint-André

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017