Fukushima : Les voix silencieuses

Publié le :
  • Projection du documentaire de Lucas Rue et Chiho Sato, 73 min., 2016 et rencontre avec les réalisateur et réalisatrice.
    Une jeune réalisatrice japonaise expatriée en France retourne dans sa ville natale : Fukushima City. Six ans après la catastrophe nucléaire, elle tente de ré-ouvrir la discussion avec sa famille sur ce sujet devenu tabou.

    Entrée à prix libre.
    Accueil à partir de 19h

    Grenoble, Antigone
    22 rue des Violettes
    Tram C, arrêt Vallier-Catane ou Dr Calmette, Bus 12, arrêt Champs Élysées, Bus C5, arrêt Vallier Catane

"Je m’appelle Chiho Sato, je vis en France depuis 5 ans et je suis née à Fukushima. Mes parents et grands-parents vivent encore à 75 km de la centrale de Fukushima Daichi dans ce que l’on appelle : "La zone d’évacuation volontaire".

Plus de quatre ans après la catastrophe, la radioactivité, invisible mais omniprésente, a peu à peu disparu des esprits des habitants de la région.

Loin des images dramatiques et anxiogènes montrées fréquemment en Europe, j’ai réalisé un documentaire intimiste. Un témoignage touchant sur les habitants d’une des région les plus radioactives au monde.

Mon objectif : Ré-ouvrir le débat sur la situation à Fukushima en y incluant la voix des habitants eux-mêmes."

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018