AXA doit cesser de soutenir le régime israélien d’apartheid en Palestine

Publié le :
  • Des actions (presque) partout en France !
    Pour informer et inciter AXA à cesser ses partenariats controversés avec les banques israéliennes et à cesser de tirer profit de l’occupation et de la colonisation du peuple palestinien.

    Pour rappel, des sociétés telles que Veolia et Orange ont dû, suite aux mobilisations citoyennes internationales, cesser leurs implications dans la colonisation israélienne et que des fonds de pension tels que PGGM aux Pays Bas, FDC au Luxembourg ou Danske Bank au Danemark se sont désinvestis eux-aussi des banques israéliennes en raison de leur soutien aux colonies israéliennes.

    Action à l’appel de la coordination grenobloise de la campagne BDS, Boycott - Désinvestissent - Sanctions jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international !

    Grenoble, devant l’agence AXA Alsace Lorraine
    37 avenue Alsace-Lorraine, à l’angle du cours Jean Jaurès
    Tram A, B et E : arrêt "Alsace Lorraine"

AXA doit agir

Le "Code de déontologie professionnelle" du groupe AXA, établi en 2011, l’oblige à respecter les dix principes directeurs du Pacte Mondial des Nations Unies, inspirés de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Mais :

  • AXA, comme les plus grandes banques françaises, ont directement ou par l’intermédiaire de fonds d’investissement des liens financiers avec trois banques israéliennes : Hapoalim, Leumi et Mizrahi Tefahot. Ces banques israéliennes sont structurellement actrices de la colonisation : elles financent des programmes de construction de logement dans les colonies, accordent des crédits aux entreprises présentes dans les colonies, et installent des agences bancaires dans les colonies.
  • Par sa filiale AB, AXA conserve des investissements dans Elbit Systems, une des compagnies d’armement israéliennes majeures les plus impliquées dans l’occupation israélienne dans les Territoires occupés ; accusée entre autres d’avoir fourni à l’armée israélienne des obus à base de phosphore blanc (arme interdite) contre la population civile de Gaza.
  • Un rapport des Nations Unies sur l’attaque israélienne de Gaza en 2014, où plus de 2191 civils Palestiniens ont été assassinés, suggère que les actions d’Israël peuvent relever de crimes de guerre selon le droit international.

En investissant dans ces compagnies et ces banques, AXA est complice du régime d’apartheid imposé par Israël aux Palestiniens.
Pour toutes ces raisons nous appelons AXA à désinvestir de toute implication et activités qui légitiment les violations du droit international par l’État d’Israël.

Coordination BDS à Grenoble
Par notre action citoyenne nous pouvons mettre fin aux discriminations d’Israël envers les Palestiniens, et faire prévaloir le droit international.
Nous demandons :

  • L’arrêt immédiat de la colonisation et de l’occupation des territoires palestiniens par Israël
  • Le respect des droits fondamentaux de toutes les personnes vivant sur ces territoires
  • De réelles négociations de paix dans le respect des résolutions de l’ONU, notamment le droit au retour (résolution 194).

Le mouvement international BDS rejette toute forme de racisme et ne vise aucune personne ou entité en raison de son identité.

Voir l’appel national de plus de 70 organisations en direction d’AXA sur le site de BDS France

Campagnes d’action

AgendaTous les événements

septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018