Marche Vintimille-Douvres en solidarité avec les Migrants (30 avril-8 juillet)

Publié le : , par  CIIP

"C’est une démarche plus qu’une marche", présente Cédric Herou, agriculteur de la Roya (Alpes-Maritimes, près de la frontière italienne), devenu icône des défenseurs solidaires des migrants. Cette marche-démarche, c’est près de 1 500 kilomètres qui va conduire depuis le 30 avril dernier jusqu’au 8 juillet 60 personnes au départ, mais le nombre va grossir au fil des jours, jusqu’à Douvres en Angleterre. Une marche de frontière à frontière, à laquelle participent au moins au départ, les député.e.s européen.ne.s comme José Bové et Marie Christine Vergiat, ou encore Monseigneur Gaillot, mais surtout des citoyen.ne.s associatifs, membres de collectifs, d’ONG, de partis politiques, de militants d’une France terre d’accueil. Un parcours pour l’accueil des migrant.e.s, contre le blocage des frontières, contre le délit de solidarité, ponctué de repas partagés, de concerts, de tables rondes, de débats, de discussions.

Cette marche se déroule en même temps que le développement des états généraux des migrations. Suite à la popularisation des démarches exceptionnelles d’accueil solidaire, que ce soit à La Roya, à Besançon (col de l’échelle), à Calais et dans de très nombreuses villes, il y a une réelle prise de conscience des citoyen.ne.s français.es de l’exigence tout simplement humaine d’accueillir dignement ces hommes, ces femmes, ces enfants qui ont fui à leurs risques et périls les guerres, les oppressions, la misère, parfois la famine. "C’est une manière de sortir du clivage, de sortir de cette rengaine du ’On ne peut accueillir toute la misère du monde’" », abonde Cédric Hérou. Cette marche va permettre à de nombreuses associations de se rencontrer, de confronter leurs pratiques solidaires, de mener ensemble une analyse critique de la politique migratoire française et européenne, notamment de la loi Collomb/Macron. Le début d’un processus qui va impliquer des milliers de personnes au fil des étapes, et qui va rendre visibles toutes les résistances solidaires face à un Etat et une Europe qui se dédouanent de leurs responsabilités et externalisent en Turquie, en Libye, en Bulgarie non pas l’accueil mais l’enfermement et l’exploitation de centaines de milliers de migrants.

Important : des citoyen.ne.s isérois ont décidé- à confirmer- de rejoindre cette Marche à Lyon en organisant une Marche Grenoble-Lyon qui partira de Grenoble le lundi 21 mai (rendez-vous place de la gare 9H du matin : il faut que nous soyons des centaines pour accompagner les marcheurs au moins durant 6 ou 7 kilomètres. Contact : marchesolidairegrelyon chez protonmail.com

Contact pour la Marche (inter) nationale : marche.auberge chez gmail.com

Marche solidaire pour les Migrant.e.s
Les étapes

Campagnes d’action

AgendaTous les événements

septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018