Déchaînement antisémite contre l’avocat grenoblois Denis Dreyfus : RLF indigné

Publié le :

Un site internet aux références nazies assumées, au racisme habituel et démentiel, déjà trop connu et qui ose se nommer "démocratie participative", s’en prend à l’avocat grenoblois Denis Dreyfus, dans une publication datée du dimanche 12 août 2018, avec un antisémitisme débridé et très violent.
Le CIIP partage l’indignation de RLF Isère (Réseau de Lutte contre le Fascisme, ex Ras L’ Front) et publie ci-dessous son communiqué.

’’De vieilles ombres sont de retour et nous fixent sans trembler’’ Patrick Chamoiseau

S’exprimant au nom de la famille d’Adrien Pérez, poignardé devant une discothèque à Meylan, Denis Dreyfus avait récusé dans les médias la récupération politique et les incitations au racisme orchestrées par les Identitaires.
Ceux-ci, (sans doute venus en force de leur bastion de Lyon), avaient déployé, le 11 août, une banderole devant le Palais de justice de Grenoble, pour dénoncer "la racaille", pour répandre en fait la haine contre ce qu’ils nomment "l’immigration extra-européenne".

L’avocat a en effet déclaré à la presse, samedi 11 août (voir Le Huffington Post) :

"J’ai eu la famille d’Adrien au téléphone ce samedi après-midi, qui était extrêmement choquée," "elle n’a pas voulu - depuis qu’elle s’est exprimée - la moindre récupération politique quelle qu’elle soit."

"Il ne faudrait pas que le beau visage d’Adrien devienne, pour certains, l’étendard de la haine et l’étendard réducteur d’une réflexion qui n’est en tout cas pas celle de cette famille. Voilà ce qu’ils souhaitaient - par mon intermédiaire - exprimer ce samedi soir"

"Malheureusement, ce type de manifestation ne fait que raviver leur souffrance et ne semble pas aller dans le sens de la justice, de la sérénité et de l’équilibre, ces valeurs fondamentales auxquelles je suis attaché et cette famille avec."

Le site nazi surenchérit sur les Identitaires, dans l’ignoble et les encouragements à la haine raciste.
Sous le titre "Assassinat d’Adrien : le perfide avocat juif dénonce les blancs qui veulent se défendre contre la sauvagerie arabe", il présente une photo de l’avocat affublé d’une étoile jaune"Jude", identique à celle dont le port avait été rendu obligatoire du temps des nazis.
Le texte enchaîne les pires clichés antisémites et propos haineux : "il est dans la nature du juif de haïr l’humanité blanche", "pour les Juifs, un blanc qui s’affirme est un homme à abattre", "l’instinct de survie blanc doit affronter la nature homicide et génocidaire de la bête hébraïque"....

Il s’agit là du ton habituel de ce site internet, qui n’hésite pas à faire l’apologie des crimes nazis, avec par exemple, une citation antisémite de Goebbels, le sinistre ministre de la propagande d’Hitler, ou encore avec un photo-montage présentant Hitler qui recommande de laisser les migrants se noyer en mer car "Moins de migrants, plus de blancs", ou encore avec le même Hitler qui proclame "Le racisme avant qu’il soit trop tard".

A un antisémitisme forcené, "democratie participative" (qu’il conviendrait plutôt de nommer "Hitlérisme et haine raciste participative") ajoute un violent racisme visant aussi "les nègres" ; "la sauvagerie arabe" (ce sont les mots habituels du site).
Ainsi, il encourage le harcèlement contre une journaliste lyonnaise, qualifiée de "pute négrophile" (voir Rue89-Lyon).
Ou incite à la violence contre un humanitaire de Ouistreham (Calvados) qui vient en aide aux migrants, en publiant sa photo et ses coordonnées personnelles, avec cette précision : "Le principal terroriste rouge sur la ville de Ouistreham, Michel M (....) , est facilement repérable. La conclusion approche." (Voir Isere-antifascisme)
Le site accumule les ignominies : ainsi encore ce titre "La youpine Lucienne Nayet incite à la haine antiblanche dans une école". ( Voir LDH)
Lucienne Nayet-Lerman, rescapée du génocide nazi, est présidente du réseau Musée de la Résistance en Béarn. Et le site nazi se déchaîne de plus belle, déployant toutes les formes de racisme :

Cette vieille youpine est gorgée d’une haine sémitique écumante et génocidaire.
Et son arme, comme toujours, est le mensonge pour porter la confusion dans les esprits de sa victime à son paroxysme. A charge, ensuite, pour les masses de nègres et de crouilles de faire ce qu’elles font naturellement : violer, voler, tuer, brutaliser.

Plusieurs plaintes ont été déposées contre ce site au racisme forcené.
Elles ont du mal à aboutir car les administrateurs du site ont pris soin de se faire héberger aux États-Unis.
Après avoir déférencé pendant un temps le site, Google l’a rendu de nouveau accessible : c’est absolument inadmissible !

... suites sur le site Isère antifascisme

le 14 août 2018
Pour l’équipe de RLF ISère
Contact

Agglomération grenobloise

AgendaTous les événements