Jai Jagat 2020 ! "Pour que personne ne reste au bord du chemin"

Publié le : , par  Philippe Savoye

En 2007, Ekta Parishad, mouvement gandhien indien, organise "Janadesh" ("le verdict du peuple"), afin de revendiquer le droit à la terre pour tous, qui culmine sous la forme d’une marche de 350 km réunissant 25 000 paysans. Dans son prolongement, "Jan Satyagraha 2012" ("résistance non-violente du peuple") réunit plus de 50 000 marcheurs ; prévue sur un mois la marche sur New Delhi s’achève au bout de 11 jours, le gouvernement cédant aux revendications. Le gouvernement, élu en 2014, revient sur ces engagements.

C’est dans cet esprit que naît l’idée "insensée" de Jai Jagat ("victoire du monde"), qui se prépare depuis deux ans. "Dans chaque coin du monde grandit une même rage chez les plus marginalisés, une rage qui nourrit des conflits toujours plus violents. Face aux tendances destructrices de ce nouvel ordre mondial, nous voulons une réponse locale et globale, simultanée et consensuelle. La campagne pour la paix globale Jai Jagat 2020 veut élever les opprimés, pour changer leur peur en une action constructive et non-violente".

La marche s’inscrit en "Forum Social Mondial itinérant" et repose sur quatre axes :

  1. La promotion de la paix et de la non-violence,
  2. la lutte pour la justice climatique,
  3. une convergence des luttes à travers le monde notamment des réformes agraires favorables à la petite paysannerie
  4. et le soutien aux migrants et réfugiés.

Jai Jagat 2020 veut ouvrir avec la communauté internationale un dialogue pour la survie de l’humanité.

Concrètement Jai Jagat se définit en deux temps. Une "Marche Globale pour la Paix" de New Delhi au siège des Nations-Unies à Genève, qui "symbolise le pouvoir auquel des citoyens ordinaires peuvent accéder, lorsqu’ils s’unissent dans la non-violence pour faire valoir leurs droits". Elle partira le 2 octobre 2019 (jour du 150ème anniversaire de la naissance de Gandhi) pour une arrivée prévue le 25 septembre 2020. Des marches de convergence vers Genève sont prévues de France, du Mali, de Belgique, de Suède, du Sénégal, etc. Un "People’s Action Forum" à Genève à l’arrivée de la Marche durera du 25 septembre au 3 octobre. "L’objectif est d’organiser une grande assemblée des peuples afin de remettre aux Nations Unies les doléances des populations recueillies pendant les marches et de demander à l’ONU et aux institutions internationales la mise en œuvre concrète des Objectifs de Développement durable de l’agenda 2030".

De nombreuses associations à travers le monde s’inscrivent déjà dans ce projet. En Isère, un collectif se constitue afin de participer activement à cette (dé)marche. Nous vous en tiendrons régulièrement informé, mais vous pouvez suivre l’avancée de ce projet sur le site créé à cet effet : https://www.jaijagat2020.org/.

A vos agendas…

Article publié dans Inter-Peuples n°269, octobre 2018

Campagnes d’action

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018