Un possible retour du fascisme ?

Publié le : , par  Roseline Vachetta

C’est ce que soutient Ugo Palheta dans "La possibilité du fascisme" [1], livre politique passionnant qui aide à penser les processus qui pourraient permettre le renouveau d’un phénomène fasciste. Au moins quatre éléments sont réunis pour envisager avec sérieux cette possibilité.

Un capitalisme en crise

Il y a aujourd’hui une crise d’hégémonie entre les grands pays capitalistes. La concurrence fait rage pour devenir LE maître du monde en terme de richesses et d’augmentation des profits. Si les États-Unis demeurent dominants, leur suprématie économique est contestée de plus en plus par celles montantes de la Russie, de l’Inde et de la Chine notamment. De plus, la planète est quasi surexploitée dans le moindre de ses territoires avec les conséquences catastrophiques que l’on connaît en terme de santé, d’écologie, de migrations forcées pour des millions de personnes. Mais aussi avec des conséquences pour le capital qui doit intensifier d’autres sources de profit. Comme la surexploitation du travail des humains et les aides multiples que lui concèdent des États, gérants fidèles de ses intérêts.

Un État de plus en plus autoritaire

En France, le patronat français a besoin de ces politiques qui visent à faire baisser le coût du travail, comme ils disent ! Ce que font les gouvernements français : casse du droit du travail, de la protection sociale, gel des salaires et des retraites, destruction de services publics. Des décisions prises souvent à coups d’ordonnances ou de 49.3. Avec le massacre du droit social et de nos biens communs, c’est peu à peu la démocratie, leur démocratie, qu’ils démolissent. Dans le même temps, le gouvernement conduit une répression physique et judiciaire violente contre tous ceux et celles qui résistent sur tous les terrains. Ce que lui permettent les lois iniques dites de sécurité intérieure ou de lutte contre le terrorisme et la loi Colomb. Au fond ce qu’il vise à détruire ce sont nos solidarités parce qu’elles sont la force et la base de tout mouvement qui veut « changer » ne serait ce qu’un peu le monde !

Le développement du racisme dans toute la société

La précarisation du travail et le chômage de masse ont isolé les salariés les uns des autres et les ont mis en concurrence. Les solidarités collectives sur les lieux de travail plus rares et éclatés ont alors diminué fortement, affaiblissant la conscience des salariés de leur force. Une politique discriminante envers les étrangers et les migrants, la ségrégation urbaine, l’inégalité des territoires, la violence contre les jeunes des banlieues pauvres, tout cela distille la défiance voire la haine de l’autre, distille un climat fortement raciste et islamophobe.

Le Rassemblement national

D’après Ugo Palheta, le danger fasciste est incarné par le FN. Ce parti en 35 ans a réussi à imposer un clivage de la société sur une base ethno-raciale. La paupérisation, l’incertitude face à l’avenir, la souffrance, la recherche de bouc émissaire, entrent en résonance avec la nature même du FN dont Ugo Palheta démontre, chiffres et faits concrets à l’appui, que son fil conducteur a toujours été le racisme et le nationalisme.

L’auteur pense la possibilité d’un nouveau fascisme, "comme équivalent fonctionnel et non comme une répétition à l’identique" car plusieurs facteurs coexistent : un capitalisme aux abois, un État aux relents autoritaires, une société rongée par le racisme et un parti néofasciste en gestation bien ancré dans le paysage politique.

Conjurer le désastre

Ugo Palheta propose des pistes pour éviter la catastrophe. Il défend un antifascisme politique et unitaire qui comprend que cette question est centrale, qui ne se contente pas de prôner l’autodéfense et aborde la question de la violence. "Une stratégie efficace implique d’évaluer les rapports de force, de diviser l’ennemi, d’unir des forces et de se donner une orientation efficace".

"La possibilité du fascisme" est un ouvrage majeur, riche d’analyses pour penser le fascisme, bien loin des idées toutes faites et des trop grandes émotions que suscite souvent ce sujet inquiétant.

A noter : Ugo Palheta sera aux 11e Rencontres départementales "Lutte(s) et Résistance" le 12 janvier à Voiron (Salle des fêtes, débat avec Ugo Palheta à 20 heures).

Article publié dans Inter-Peuples n°272, janvier 2019

[1La possibilité du fascisme : France, la trajectoire du désastre - PALHETA, Ugo - PARIS : LA DECOUVERTE (Cahiers Libres), 2018/09, 276 p.

Nos coups de cœur...

AgendaTous les événements