Des logements pour tou·tes ! Arrêt des expulsions Appel du DAL de Grenoble

Publié le :

Communiqué de presse écrit suite à l’intervention du DAL 38 lors de la table ronde organisée par le Comité de Suivi de la loi DALO (4 mars 2019) : le refus des responsables présents (mairie, métro et préfecture) de prendre des décisions concrètes concernant l’arrêt des expulsions pour la fin de la trêve hivernale à venir dans moins d’un mois a provoqué le départ du DAL 38 de la table-ronde et de la salle.

Aujourd’hui, à l’occasion des 12 ans de la loi DALO/DAHO, nous étions présentes
à une table ronde aux cotés des associations responsable du suivi de l’application de cette loi, face à la ville et à la préfecture qui essayaient de justifier de leurs actions.
Nous avons dénoncé les pratiques de la commission de médiation de l’Isère, qui trie et déboute les demandes sur des fondements illégaux et inacceptables.

Nous appelons à une mise en œuvre réelle du droit au logement pour tous et toutes. En 10 ans, seules 1733 personnes ont été relogées suite à un avis favorable de la commissions de médiation de l’Isère. Localement, les politiques et mesures prises sont défavorables aux locataires, aux sans logements et mal logés :

  • Des expulsions illégales de sans domiciles et de squat y compris en plein hiver, des expulsions sans relogement préalable
  • Une hausse continue dans le privé comme dans le social des loyers et des charges qui étouffent les petits budgets
  • la non prise en compte de l’évolution de la situation des locataires en temps réel, laissant des familles avec un salaire à peine plus élevé que le montant de leur loyer, sans droit aux APL
  • Des communes de la métropole Grenobloises qui refusent de respecter le seuil (fixé par la loi SRU) du nombre de logements sociaux
  • Les nouveaux logements construits sont trop chers et ceux avec des loyers réellement accessibles trop peu nombreux
  • Les fins d’hébergement et les remise à la rue, la loi de continuité de l’hébergement sans cesse bafouée
  • Les démolitions de logements à très bas loyers

Ce sont ces politiques qui fabriquent les SDF. La volonté de faire la part belle aux spéculateurs et promoteurs immobiliers est sans cesse plus avérée, faisant peu de cas des demandeurs de logement aux revenus modestes.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, des familles sans abris avec de jeunes enfants, se trouvent persécutées à Grenoble par la police nationale, forcées de déplacer leurs tentes d’un parc à un autre.

Nous dénonçons donc le coup de com’ de l’appel de Grenoble, sparadrap sur une politique créant chaque jour plus de sans abris. Un toit est un droit ! Plus que jamais, nous réclamons et nous nous battrons pour obtenir :

  • L’application réelle de la loi DALO/DAHO
  • L’arrêt des expulsions
  • La productions massive de logements sociaux à bas pris
  • La réquisitions des logements vides pour mettre tout le monde à l’abri
  • La baisse des loyers et des charges liées au logement

Grenoble, le 5 mars 2019
Droit au logement 38
Chez association Le Fournil - 2, rue Geoge Sand - 38100 Grenoble
06 41 30 55 18 - droitaulogement chez gresille.org
Facebook : Droit Au Logement 38

Agglomération grenobloise

AgendaTous les événements