Contre les expulsions, les coupures d’énergies, et le logement cher !

Publié le :
  • Pour toutes et tous, un droit c’est un droit !

    A l’appel du Front contre les expulsions, nous manifesterons ensemble contre les expulsions, les coupures d’énergie et le logement cher

    La manifestation se terminera au sein du quartier populaire de la Villeneuve de Grenoble en solidarité avec les habitant·es qui se battent contre la démolition de leurs logements sociaux !

    Grenoble, rdv Tour Perret
    Parc Paul Mistral

Les loyers de l’agglomération grenobloise dans le secteur privé comme dans le social, sont beaucoup trop chers et les charges (électricité, gaz, eau, etc.) augmentent chaque année.

Nous sommes trop nombreux et nombreuses à vivre dans la crainte de ne pas arriver à payer le loyer et avoir peur d’être expulsé·es de nos logements. Sans oublier que beaucoup de travailleurs/ses pauvres sont déjà victimes de la précarité énergétique voire de coupures d’électricité... La politique de l’État et des collectivités locales nous conduit à être chassé·es des centres urbains ou alors à survivre dans des taudis comme par exemple à Marseille….

Parmi nous, les habitant·es des quartiers populaires, qui cumulent cette violence sociale, les violences policières et le racisme d’état au quotidien, sont particulièrement visé·es :
Expulsé·es de leurs habitats pour des pseudos projets de rénovation urbaine à Grenoble comme ailleurs nous condamnons et combattons l’orientation politique qui vise à faire partir les locataires pauvres !

Tout comme les personnes exilées, pris pour cibles et privées de leurs droits élémentaires :
Elles reforment ainsi des bidonvilles ou s’entassent dans des squats insalubres alors que douze mille logements sont vides dans l’agglomération... ça ne peut plus durer !

Pour toutes et tous, un toit c’est un droit !

Nous aussi sommes en colère et exigeons :

  • Interdiction des expulsions, zéro SDF : Notre pays compte de plus en plus de sans-abris : familles, mineur·es isolé·es, femmes, handicapé·es, réfugié·es, personnes âgées… A cause du logement cher et de la baisse des APL, chaque année le nombre d’expulsions augmente… Localement nous revendiquons une délibération d’un arrêté anti-expulsion sur l’ensemble de la Métropole grenobloise. Stop aux expulsions !
  • Baisse des loyers et des charges d’énergie : Chaque mois, trop de familles se retrouvent à devoir choisir entre se chauffer, se soigner ou payer son loyer… très souvent nos loyers représentent la moitié de nos revenus, que l’on travaille ou non… Stop aux loyers chers et à l’augmentation perpétuelle des tarifs de l’énergie !
  • Application de la loi de réquisition des logements et des bâtiments vides : Pour loger les sans-abris et les mal-logé·es. Stop à la spéculation et à la misère !
  • Production massive de HLM à très bas loyers : Alors que les démolitions de logements sociaux se poursuit sur Grenoble (liées aux projets de "rénovation urbaine" comme à l’Arlequin) ou bradés au secteur privé (comme aux Vieilles Cités de l’Abbaye)…. 17 000 ménages attendent depuis des années un logement social dans l’agglomération grenobloise… Stop au bradage des logements sociaux !
  • Des référendums pour les projets urbains contestés : Quand des habitant·es s’organisent pour défendre leurs logements, ils doivent être réellement écoutés car le quartier appartient à celles et ceux qui l’habitent…. Un RIC doit être organisé à la Villeneuve. C’est la base de la démocratie participative. Stop au mépris des locataires !
  • Isolation massive des logements sans augmentation de loyer : Contre la précarité énergétique, les logements sociaux doivent être réhabilités, sans aucune augmentation de loyer ni de charges pour les locataires ! Nous réaffirmons que démolir de bons logements pour en reconstruire (plus chers et souvent de moins bonne qualité) est un non-sens écologique… Stop à la vie chère et à la précarité énergétique !
  • Abrogation de la loi ELAN : Et de ses mesures anti-locataires, dont le bail mobilité, anti pauvres, anti handicapé·es… Stop à la régression des droits des locataires !
  • Application de la loi DALO : Elle doit être un levier juridique pour reloger les mal-logé·es. En Isère c’est volontairement une usine à gaz destinée à décourager les pauvres à se battre pour leurs droits. Stop à la non application de la loi !
  • Soutien à toutes les luttes du mouvement social et pour l’unité des classes populaires : Sans-papier·es, réfugié·es, sans-abris, lycéen·ns, chômeur/euses, femmes, LGBT, précaires, postier·es, cheminot·es, étudiant·es, infirmier·es, etc Stop à la remise en cause des acquis sociaux !

Stop aux expulsions !
Stop au racisme d’État !
Stop à la répression et à l’impunité policière !

Premiers signataires : DAL 38, Front contre les Expulsions

Soutien de la CISEM (Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants) : APARDAP (Association de parrainage des demandeurs d’asile et de protection), CIIP (Centre d’Information Inter-Peuples), CSRA (Comité de soutien aux réfugiés algériens), La Patate Chaude, LDH 38 (Ligue des Droits de l’Homme), LIFPL (Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté), RESF (Réseau éducation sans frontières), RUSF (Réseau universitaires sans frontières), PAS 38 (Pour une Alternative syndicale), Solidaires 38, Syndicat multiprofessionnel des travailleurs sans papiers CGT, FSU, UD CGT, Ensemble Isère, Europe Écologie / Verts Isère, France Insoumise, GO Citoyenneté, NPA, PCF, PCOF.

Agenda solidaire

AgendaTous les événements