Réseau Jeunes Solidarité Internationale RJSI 38

Publié le : , par  Stan Mackiewicz

Un projet de solidarité internationale ? ...Ça se pense ...Ça se construit ...Ça se vit ...Et ça se raconte ! Le RJSI vous accompagne...

Stan Mackiewicz, membre du Ciip et du Gref, interview Sandrine Farison, coordinatrice du réseau.

Peux tu nous dire les objectifs de RJSI 38 ?
C’est un réseau qui existe depuis 2012, créé à l’initiative de la DDJS [1] et de Resacoop, avec pour but :

  • d’accompagner les jeunes dans leurs projets de solidarité internationale (SI)
  • d’assurer une bonne qualité de leurs projets

Une Charte partagée par les différents acteurs du réseau précise nos engagements et notre posture vis à vis des projets de jeunes. En résumé, notre réseau place le jeune au cœur de la démarche de projet, s’adresse à tous les jeunes sans discrimination et s’engage pour une réciprocité Nord Sud.

2 types d’activités sont organisées :

  • un accompagnement individuel des jeunes dans l’élaboration et le suivi de leurs projets
  • des sessions de formation, où l’accent est mis sur la rencontre interculturelle, la méthodologie des projets de SI et sur la valorisation des compétences acquises ("qu’est ce que je fais avec ce que j’ai vécu"). En Isère, une ou deux sessions sont organisées chaque années en plus de celles menées par les membres du réseau : une pour préparer au départ, où on prend conscience des préjugés culturels et une autre pour accompagner au retour.

Peux tu nous dire qui fait partie du réseau ?
Citons les associations et structures les plus actives : Les "Francas", "Afric impact", "Cap Berriat", "Etudiants et Développement", "BigBang Ballers", Point Info jeunesse, GREF et CIIP
Les institutions : Missions locales, DDCS [2] (ex DDJS), Le Département, la Ville de Grenoble, Resacoop

Quels sont les projets collectifs en cours ? 
 
Sur la ville de Grenoble, des jeunes de 15 à 17 ans ont une volonté d’échanges avec des jeunes de d’Asie mais, pour organiser un premier départ autonome, l’Europe semble être plus facilement accessible.

  • Les Tricyclettes qui participent à un projet autour de l’éducation à l’écocitoyenneté,
  • PEP’S qui en collaboration avec une association togolaise font de la sensibilisation et prévention au paludisme.

Au Versoud, des jeunes de 11 à 15 ans souhaitent s’engager dans un projet solidaire internationale… nous les accompagnons dans leur projet.

Et les projets d’étudiants ?
"Etudiants et Développement" (association nationale), organise des temps de formation pour les associations étudiantes membres de leur réseau. Sur ce Chantier d’appui au projet, les équipes sont réunies pour présenter leurs projets, échanger et porter un regard critique sur les autres projets.
Le Réseau propose des formation spécifique, sur demande, pour les bénévoles des associations étudiantes. Ainsi cette année, nous formons des bénévoles de "Solidarire" (association des étudiants de l’INPG) et de "SOS" (étudiants de l’Ecole de management de Grenoble). Ces projets concernent aussi bien la construction d’équipements, l’éducation à la citoyenneté, le respect de l’environnement.

Comment est financé ce réseau et qui le coordonne ?
Trois structures le financent : le Département, la DDCS et la Ville de Grenoble. Notre association "les Francas" assure la coordination, tournante jusqu’ici.

As tu un message à destination de nos lecteurs ?
Ce réseau est ouvert à tous, chaque association peut y trouver sa place, avec plusieurs niveaux d’engagement : participer à l’animation des sessions, communiquer, s’impliquer dans le pilotage du réseau. Rejoignez nous !

Notre site : www.rjsi38.fr

[1Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports

[2Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Agglomération grenobloise

AgendaTous les événements