1er Mai revendicatif et festif Appel intersyndical CGT, FSU, UNSA, SOLIDAIRES, UNEF et UNL

Publié le :
  • 1er mai 2019 : Tout·es en manif !

    • 10h départ de la gare de Grenoble
    • 12h-16h Jardin de ville : Prises de parole, animations, stands d’ organisations (dont CIIP et CISEM) , échanges informels...

    Grenoble

Ensemble, faisons du 1er mai une journée de lutte et de mobilisation pour le progrès social, la démocratie, la solidarité et la paix entre les peuples

Le 1er mai est la journée internationale des travailleur·euses. Depuis 1890, les travailleurs et travailleuses du monde entier manifestent pour exiger de nouvelles conquêtes sociales, pour une société plus juste et solidaire.

Dans la société française, l’intérêt général, notre bien commun, s’est construit au fil de notre histoire au sein de 3 socles essentiels :

  1. Le code du travail (statut, convention collective)
  2. La protection sociale (Sécu, retraite, famille, perte d’emploi…)
  3. Les services publics.

Aujourd’hui, ces 3 secteurs sont attaqués de front. Il n’échappe à personne que notre gouvernement a comme projet de transformer notre société en confiant la garantie de notre bien commun au marché, à la finance, et à ses représentants en individualisant les droits de chacun·e.

Parce qu’il nous faut reprendre le chemin du progrès social et reconquérir des droits pour les salarié·e·s, les retraité·e·s

  • Pour l’emploi
  • Pour l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux
  • Pour la mise à contribution du capital et des plus riches
  • Pour des services publics de haut niveau
  • Pour des moyens qui permettent d’étudier et de se former
  • Pour une protection sociale forte
  • Pour une industrie qui réponde aux besoins
  • Pour une reconquête du droit du travail
  • Pour l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Pour les libertés syndicales et le droit de s’organiser
  • Pour l’abrogation des lois sécuritaires qui mettent la France dans un état d’urgence permanent
  • Pour un accueil digne de tous les migrants et le respect de leurs droits humains.

Les régressions sociales que l’on nous impose nécessitent une puissante réaction du monde du travail pour que notre société ne devienne pas demain la loi de la jungle où chacun·e est livré à lui-même.

Nous appelons à faire du 1er mai, journée internationale des travailleur·euses, une journée de mobilisation forte contre la haine, pour la solidarité entre les travailleur·es, les retraité-es et la jeunesse.

CGT Isère, FSU Isère, UNSA 38, SOLIDAIRES Isère, UNEF et UNL Isère
Avril 2019

Agenda solidaire

AgendaTous les événements