L’Arménie, une identité à la lisière des mondes

Publié le :
  • Conférence-débat avec Jean-Pierre Mahé, académicien, orientaliste, historien, philologue, spécialiste de l’histoire des religions chrétiennes d’Orient.
    Un moment fort pour mieux comprendre les fondements qui portent le peuple arménien et sa culture.

    Cocktail en fin de soirée
    Entrée libre dans la limite des places disponibles

    Org. Arménie Échange Promotion et Ville de Grenoble

    Grenoble, Salons de l’Hôtel de Ville
    10 bd Jean Pain

Certaines nations se font connaître par l’étendue de leurs conquêtes et de leurs dévastations. La gloire de l’Arménie, grâce à l’alphabet de Machtots, est d’avoir contribué à préserver la mémoire de l’humanité.

N’y-a-t-il pas quelque témérité à postuler la permanence pendant plus de trois millénaires d’un peuple qui n’occupe plus aujourd’hui qu’un dixième de l’Arménie antique ? Qui permet d’affirmer la réalité d’un pays dont les frontières ont été si variables, la persistance d’une culture si souvent affrontée à des influences étrangères ? Et pourtant, à tous les moments de leur histoire, les Arméniens n’ont cessé de chercher des remèdes à l’oubli. Ils ont humanisé la nature sauvage de leurs montagnes, transformé les éléments bruts en un paysage intérieur. Merveilleusement adapté à la langue, l’alphabet arménien est devenu un symbole national. L’écrit a élargi l’horizon de la pensée, sans effacer la créativité de la parole. Le christianisme identitaire de la nation conserve les intuitions les plus anciennes de la foi.

Jean-Pierre Mahé

Agenda solidaire

AgendaTous les événements