Leonard Peltier, Mumia Abu Jamal, Georges Abdallah : 3 anciens prisonniers politiques “exemplaires”

Publié le : , par  Jo Briant

Leonard Peltier, militant amérindien Anishinabe (États-Unis), incarcéré depuis 1976 (43 ans !), Mumia Abu Jamal, militant afro-américain, incarcéré depuis 1982 (37 ans), Georges Ibrahim Abdallah, communiste et anti-impérialiste libanais, militant pro-palestinien, incarcéré depuis 1984 (35 ans) dans une prison française, à Lannemezan.

Trois militants, trois résistants qui ont combattu avant d’être emprisonnés suite à des procès où ils n’ont pu bénéficier d’un procès équitable et se défendre, pour les droits sociaux et politiques des Amérindiens, des Noirs nord-américains, des Palestiniens.

Léonard Peltier - Georges Ibrahim Abdallah - Mumia Abu Jamal

Leonard Peltier, le plus ancien prisonnier, inculpé sans preuve pour le meurtre de deux agents spéciaux du FBI, sur la simple accusation d’une femme dont l’instabilité mentale a été avérée, est dans un état de santé déplorable, ne pouvant se déplacer que sur une chaise roulante. Sa libération a été demandée dès le début de son incarcération par Nelson Mandela, Rigoberta Menchu - militante amérindienne Maya Prix Nobel de la Paix en 1992 -, Desmond Tutu, évêque sud-africain, le chanteur français Renaud… Selon les médecins, il peut mourir à tout moment. Sans doute le plus ancien prisonnier politique au monde…

Quant à Mumia Abu Jamal, né en 1954 à Philadelphie, journaliste, écrivain, militant afro-américain antiraciste, pour la reconnaissance des droits des Noirs américains, il est condamné en 1982 à la peine de mort, peine commuée en prison à perpétuité en 2008, pour le meurtre de Daniel Faulkner, policier de Philadelphie. Là aussi : accusation et procès entachés de multiples irrégularités, partialité flagrante du juge Sabo, et alors même qu’en 1999 un ancien tueur à gages, Arnold Beverly, affirme être l’auteur de l’assassinat. Amnesty International, sans se prononcer sur la culpabilité ou non de Mumia Abu Jamal, souligne qu’il n’a pu se défendre correctement et que les témoignages à charge ont été contradictoires. Là aussi une très forte mobilisation internationale - notamment en France, avec des rassemblements parisiens chaque mercredi ! - peut laisser espérer une libération… même s’il risque de mourir en prison comme Leonard Peltier, tellement la pression raciste est forte aux États-Unis

Georges Ibrahim Abdallah, emprisonné en France : exigeons sa libération !

Depuis son arrestation à Lyon, le 24 octobre 1984, Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste et anti-impérialiste libanais, âgé de 68 ans, n’a jamais quitté l’enceinte d’une prison française. Il entamera, dans quelques semaines, sa trente-sixième année d’incarcération, détenant le triste record de plus ancien prisonnier politique d’Europe. Depuis juillet 1987, il est condamné à perpétuité sans peine de sûreté pour complicité d’assassinat, sans qu’aucune preuve n’ai été fournie et étayée. Georges Abdallah a été (et est encore) fortement engagé dans la défense des Palestiniens alors que les affrontements et les violences font rage au Liban et que l’armée israélienne envahit le sud du pays en 1978 et 1982. Georges Abdallah participe à la création des Fractions armées révolutionnaires libanaises (Farl), dont il dirige les opérations en France. En 1982, les Farl revendiquent l’assassinat, en France, d’un attaché militaire américain et d’un diplomate israélien, tous deux membres des services secrets respectifs, auteurs de plusieurs "éliminations" et disparitions.

"On ne peut résister en prison qu’en inscrivant notre quotidien dans les luttes et les mouvements du monde" clame Georges Abdallah, rejoignant ainsi ce qu’affirment avec lui Leonard Peltier et Mumia Abu Jamal. Nous devons exiger la libération immédiate de ces trois combattants antiracistes et pour les droits des peuples et minorités opprimés. Joignez-vous à la campagne, en France, pour la libération de Georges Abdallah : http://liberonsgeorges.samizdat.net/

Libérez Georges Abdallah !

Point de vue sur...

AgendaTous les événements