12e Rencontres départementales "Luttes & résistance "

Publié le :
  • Thème de la journée : Le maintien de l’ordre

    • dès 15 h – Stands : Une trentaine d’associations présentent leurs actions, proposent des livres ou des documents et des objets en vente solidaire.
      Antigone Café bibliothèque librairie • AFPS France-Palestine solidarité • CCFD Terre solidaire • CIIP Information Inter Peuples • CISEM soutien aux migrants Confédération paysanne • Capjpo Euro-Palestine • Coord BDS • Le Tamis • DAL38 Droit au logement • Librairie Nouvelle • Mouvement de la Paix 38 • Asso France Amérique latine • Patate Chaude • Réseau Éducation Sans Frontières RESF Voiron • Fakir • Ligue des Droits de l’Homme (Grenoble Métropole) • et d’autres encore…
    • 16h30 Débat : "Le maintien de l’ordre : histoire, doctrines, fonction, perception, …" avec Aurélien Restelli et Guillaume Roux
    • 18h Témoignages, Mur d’images et interventions sur les violences policières... rencontres sur les stands et repas salades, plat chaud, gâteaux, boissons
    • 20h Débat avec Olivier Razac, philosophe : "Ordre social, contrôle, neutralisation des contestations.
    • fin à 23h – libre participation aux frais

    Voiron, salle des fêtes

Le maintien de l’ordre aujourd’hui pose problème. En dehors du fait que l’on puisse contester l’ordre que le gouvernement et ses polices défendent, la violence avec laquelle il s’exerce est inacceptable et nous fait craindre le pire pour l’avenir.
Nos Rencontres sont l’occasion d’approfondir cette question sous ses différents aspects. Tout d’abord comprendre comment le maintien de l’ordre fonctionne, son histoire, ses doctrines, son commandement. Voir ensuite sur quelles populations il dérive (manifestants, habitants des quartiers populaires, racisés…) et comment il est ressenti.
Et puis s’interroger sur sa fonction, sur la société qu’il protège et à quel régime il nous prépare.

Face à la violence de l’État résistances !

Dans l’immédiat, il faut nous défendre. Au-delà, il faut réfléchir à l’état de la démocratie et à ses dysfonctionnements dans cette Ve République à bout de souffle. Aujourd’hui, nous avons un monarque élu dans des conditions biaisées, qui n’est soumis à aucun contre-pouvoir. Il est soutenu voire promu par une oligarchie qui contrôle à travers ses médias ce qu’il reste de cerveau disponible après la pub. Leur but étant de satisfaire les intérêts individualistes, cela nous mène à la destruction de la planète et de l’humanité.
Ces "puissants", pour conserver leur pouvoir, sont prêts à accepter un régime encore plus autoritaire, voire totalitaire, avec quelconque monarque. C’est cet engrenage dangereux qu’il faut stopper et, si rien ne change, ne pas se satisfaire d’élections piège [1] pour bâtir une société juste !

Contact : rlfvoiron38 chez no-log.org

[1Voir à ce sujet la "maîtrise du suffrage universel par les puissants". A lire : une interview d’Omar Slaouti sur d’autres violences, celles qui sont faites à des populations qu’on exclut et discrimine sous couvert de laïcité, sur le site de Contretemps.

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

avril 2020 :

Rien pour ce mois

mars 2020 | mai 2020