Solidarité avec la Palestine : Témoignage d’Ahed Tamimi et ses parents

Publié le :

18h30 : échanges / Expositions / Buvette
19h30 : Ahed et ses parents témoigneront de leurs actions, de leur exigence du Droit, de leur choix de la non-violence.
Un temps d’échange est prévu pendant la soirée.

Participation aux frais (montant libre)

Organisé dans le cadre de l’Appel isérois pour la libération de Marwan Barghouti et de tous le prisonniers politiques palestiniens :
Association des Chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT Grésivaudan), Association des élus communistes et républicains (ADECR), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association des Palestiniens en France, ATTAC, CADTM, CGT, Chrétiens Proche-Orient, Comité BDS France à Grenoble, Échirolles Palestine Solidarité (EPS), Femmes égalité, FSU, Les amis d’Ain el Héloué, Les lanceurs de tuiles, Ligue des Droits de l’Homme (LDH38), MJCF, MRAP, PAG 38, PCF, PCOF, PRCF, PG, UEC Grenoble, Solidaires 38, Solidaires étudiant.e.s
et les organisations membres du collectif isérois pour la Palestine : Cercle Juif pour une Paix Juste (CJPJ), Association des amitiés franco-libanaises (ADAFL), CCFD Terre Solidaire, CIIP, EELV, Ensemble !, Iran Solidarité, Les Femmes en Noir, Les lanceurs de tuiles, Ligue de défense des droits de l’Homme en Iran (LDH Iran), Ligue internationale des femmes pour la Paix et la Liberté (LIFPL), Mouvement de la Paix, Maroc Solidarité Citoyennes, Nil Isère, Union Juive Française pour la Paix, NPA, Secours Catholique-Caritas France, Solidarité avec les groupes d’artisans palestiniens (SGAP)

Contact : AFPS
Maison de Quartier - 97, galerie de l’Arlequin - 38100 - GRENOBLE
afps38 chez yahoo.fr /www.afps-isere-grenoble.org

Echirolles, salle des fêtes
21 avenue 8 mai 1945
Accès TER : Échirolles Gare
Tram A - Échirolles Gare et Centre-ville - La Rampe
Bus : C7, 66, 68

Rencontre et soirée de solidarité avec Ahed Tamimi et ses parents

"Il n’y a pas de justice sous occupation"
"Ce que nous voulons ? Vivre libre !"

La famille Tamimi réside à Nabi Saleh, village près de Ramallah en Palestine occupée.

Le village est engagé comme d’autres villages en Palestine contre l’occupation et la colonisation israélienne de leur terre.
La résistance palestinienne fait face à répression féroce : en juillet 2018 dans les prisons israéliennes, 5820 prisonniers-ères politiques palestiniens.nes dont 350 mineurs. Rapporté à la population française cela fait plus de 75 000 personnes !

Le village paie cher sa résistance

  • Ahed et sa mère viennent de passer 8 mois en prison en Israël pour un acte de résistance. Une pétition internationale de soutien a recueilli au printemps dernier plus d’un million de signature.
  • Son père Bassem, emprisonné à 9 reprises a été soutenu par Amnesty International comme prisonnier d’opinion.
  • Un troisième jeune du village a été tué au printemps dernier : Ezz Eldain, 21 ans.
  • Waed, le frère ainé d’Ahed, arrêté le 11 mai, vient d’être condamné à son tour pour 14 mois de prison pour acte de résistance.

Résistance à l’occupation israélienne
Jeunesse résistante palestinienne
Prisonniers.ères politiques palestinien.ne.s
Enfants palestiniens prisonniers en Israël

AgendaTous les événements

septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018