17 Octobre 1961 : Une fleur dans l’Isère

Publié le :

Rassemblement à Grenoble place Edmond Arnaud
Nous défilerons ensuite vers la passerelle St Laurent où nous jetterons une fleur dans l’Isère à la mémoire des manifestants algériens massacrés le 17 Octobre 1961 à Paris.

Grenoble, place Edmond Arnaud
quartier Très-Cloîtres

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers de travailleurs algériens et leurs familles ont manifesté à Paris pour le droit à l’indépendance de l’Algérie, pour leur droit à l’égalité et à la dignité, contre le couvre-feu raciste qui leur était imposé.
Refus du racisme et droit des peuples à disposer d’eux-mêmes étaient intimement liés dans cette manifestation.

Ce jour-là et les jours suivants, plusieurs centaines d’entre eux furent massacrés, jetés dans la Seine ou gravement blessés par des policiers déchaînés sous les ordres du préfet de Paris Maurice Papon, condamné en 1998 pour complicité de crime contre l’humanité pour des actes commis entre 1942 et 1944.

Nous devons maintenir cette mémoire vivante pour éclairer notre présent. Le poison du racisme et de la xénophobie se répand à nouveau en Europe.

En Hongrie, le premier ministre Viktor Orban mène une politique autoritaire et xénophobe, poussant l’inhumanité jusqu’à priver de nourriture les réfugiés afin de les faire partir. En Italie, les agressions et crimes racistes se multiplient, légitimés par une politique ouvertement xénophobe. En Allemagne, des manifestations contre les migrants ont eu lieu cet été. Si avec raison la Chancelière Angela Merkel a dénoncé "des scènes de chasse aux étrangers indignes de l’Etat de Droit", il n’en demeure pas moins que le ministre de l’intérieur est un habitué des discours contre les immigrés et l’Islam. En France, le pouvoir s’acharne contre les militants solidaires, est complaisant vis à vis des militants d’extrême-droite, et a un discours cynique vis à vis de l’accueil des réfugiés. Par ailleurs, les nostalgiques de la période coloniale redressent partout la tête.

Il est nécessaire de combattre avec une grande détermination ceux qui soufflent sur les braises du ressentiment colonial, de la xénophobie, du racisme.

Après l’avancée majeure que constitue la reconnaissance par le président de la République de la responsabilité de l’Etat français dans l’assassinat de Maurice Audin et le recours à la torture par l’armée française, ainsi que la volonté exprimée
d’encourager le travail historique, les massacres du 17 octobre doivent être reconnus comme un crime d’Etat et les archives doivent être ouvertes sans aucune restriction aux chercheurs et historiens.

Manifestons pour :

  • exiger de l’État français qu’il reconnaisse officiellement sa responsabilité dans les massacres liés à la colonisation ;
  • exiger la reconnaissance des massacres du 17 octobre comme crime d’État ;
  • réclamer l’ouverture des archives de la Guerre d’Algérie et de la colonisation aux chercheurs français et étrangers, sans restrictions ni exclusives ;
  • demander l’abrogation du délit de solidarité ;
  • affirmer le droit des migrants à vivre en France dans la dignité et sans subir de discriminations ;
  • refuser les discours xénophobes, racistes, colonialistes.

Appel à l’initiative de Algérie au coeur, Amal, Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et de leurs Amis (ANPNA), Association de Solidarité des Algériens de l’Isère (ASALI), Association Tisser Les Liens d’Amitiés Solidaires (ATLLAS), Centre d’information inter-peuples (CIIP), Comité de soutien aux réfugiés algériens (CSRA), Coup de Soleil Rhône-Alpes, Mouvement de la Paix, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Ras L’Front Isère.

Soutenu par UD CGT Isère, FSU 38, Solidaires Isère, ACIP-ASADO, Association dauphinoise pour l’amitié franco libanaise (ADAFL), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association iséroise des amis des kurdes (AIAK), Association des Tunisiens de l’Isère-Citoyens des deux rives (ATI-CDR), ATTAC Isère, Cercle Bernard Lazare, Cercle Laïque, Comité traite négrière/esclavage (CTNE), Nil Isère, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de défense des droits de l’Homme en Iran (LDDHI), Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté, Maroc Solidarités Citoyennes, Nuestra America, Survie Isère, ADES, EE-LV Isère, Ensemble ! Isère, Lanceurs de tuiles (France Insoumise), Go Citoyenneté, Lutte Ouvrière, MRC, NPA, PAG38, PCF 38, PG 38, PRCF&JCRF, PS 38, Réseau Citoyen-Grenoble.

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

septembre 2018 | novembre 2018