Le Parlons-en

Publié le : - Date de modification :

Fin de la trêve hivernale et accès à l’hébergement et au logement dans l’agglomération grenobloise
Qu’a-t-on pensé du dispositif d’urgence cet hiver ? Comment l’ont vécu les personnes hébergées ? Quelles conditions de vie dans les centres ? Du changement par rapport aux hivers précédents ? Les acteurs de l’hébergement d’urgence ont-ils
des solutions pour les personnes accueillies cet hiver ?
"Un chez-soi d’abord", "Un logement d’abord" : où en sont les politiques ? Quels moyens mettre en oeuvre pour sensibiliser les pouvoirs publics ?..

Avec la participation de Mmes Françoise Cloteau, Vice-présidente en charge de l’hébergement à la Metro, et Aurélie Duffey, Responsable Service Gestion du logement social et de l’hébergement à la Metro

Grenoble, Salle Polyvalente Île Verte
37bis rue Blanche Monier
(à côté de Point D’Eau - Tram B Île verte)

Un espace de débat et de projets par les habitant.e.s de la rue et de la ville.

Parlons-en : Un lieu de parole et de débat rassemblant les précaires, les associations spécialisées, les institutions et des citoyens.

Le Parlons-en est un espace de débat et de parole avec et pour les précaires. Cet espace rassemble aussi des associations et professionnels, des institutions, des élus, et des habitants citoyens de la région grenobloise concernés par les problèmes de précarité.

L’objectif est de construire, sur des diagnostics partagés, des propositions réalistes de changement des situations vécues par les précaires.

Dans le Parlons-en on ne traite pas de cas particuliers mais on fait état de dysfonctionnements pour proposer collectivement le changement.

Originaire de Charleroi en Belgique, en 2000, il a été mis en place à Grenoble en 2009. Animé par l’association arpenteurs jusqu’en 2015, il est aujourd’hui porté par l’association "Parlons-en".

  • Pour que ceux qui n’ont habituellement pas la parole la prennent
  • Pour changer les regards sur les habitants de la rue, et révéler la violence qu’ils subissent
  • Pour développer du projet collectif
  • Pour réfléchir avec une autre logique que celle de la réponse individuelle à des demandes et des besoins de “bénéficiaires”
  • Pour créer d’autres liens entre les différents acteurs qui agissent contre la précarité
  • Pour faire évoluer les politiques publiques en matière de participation et de lutte contre la précarité.

Comment se déroulent les rencontres ?

  • Petit déjeuner : on se rencontre autour du café
  • Qui est là ? Chacun se présente
  • "Les actualités de la rue" : chacun peut s’exprimer, débattre des problèmes qu’il rencontre au quotidien dans la rue, puis on envisage collectivement des solutions possibles
  • Débat ou temps de travail collectif sur un thème choisi parmi les différents sujets qui ont émergé au fil des rencontres précédentes, avec l’intervention d’une ou plusieurs personnes "spécialistes".
  • Casse-croûte pour terminer la rencontre.

Voir le site

AgendaTous les événements