17 octobre 1961

Publié le :

Rassemblement du souvenir : à la mémoire des manifestants algériens massacrés le 17 Octobre 1961 à Paris

De la place Edmond Arnaud à la passerelle St Laurent où nous nous recueillerons et jetterons une fleur dans l’Isère.

Grenoble, rdv place Edmond Arnaud
quartier Très-Cloîtres

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers de travailleurs algériens et leurs familles ont manifesté pacifiquement à Paris pour le droit à l’indépendance de l’Algérie, pour leur droit à l’égalité et à la dignité, contre le couvre-feu raciste qui leur était imposé.
Ce jour-là et les jours suivants, plusieurs centaines d’entre eux furent massacrés, jetés dans la Seine ou gravement blessés par des policiers déchaînés sous les ordres du préfet de Paris Maurice Papon, condamné en 1998 pour complicité de crime contre l’humanité pour des actes commis entre 1942 et 1944.

Comment ne pas faire le lien avec notre présent ?
La répression meurtrière exercée par la police contre la manifestation du 17 octobre 1961 nous interpelle sur la violence actuellement utilisée contre les mouvements sociaux, provoquant des blessés graves et même des morts, violence légitimée par le pouvoir politique. Ces violences d’hier nous interpellent aussi sur les violences et discriminations que connaissent les populations actuelles issues de l’immigration.

Il n’y a pas de paix durable sans le respect de la volonté des peuples.
Le refus d’entendre l’aspiration légitime du peuple algérien à maîtriser son destin a conduit à une guerre cruelle, dont le prix humain et matériel fut considérable. Au Moyen Orient, la politique du recours à la force contre les peuples aboutit à la multiplication des destructions et des massacres, et fait croître le danger d’un conflit majeur.

Respect des droits des migrants à vivre dans la dignité sans subir de discriminations
Alors que des centaines de migrants, notamment algériens ( les "harragas"), meurent noyés en Méditerranée, faute notamment de délivrance de visas, la xénophobie est érigée en politique d’Etat un peu partout en Europe , la répression frappe les militants de la solidarité. Il est nécessaire de combattre avec une grande détermination ceux qui soufflent sur les braises du ressentiment colonial, de la xénophobie, du racisme.

Mouvement du "Hirak" en Algérie : une révolution pour l’émancipation et la dignité

Depuis le 22 février 2019, sur l’ensemble du territoire algérien, le peuple s’est levé en masse et pacifiquement, pour en finir avec la corruption et obtenir des changements politiques et sociaux. Jeunes, femmes, étudiants.... progressistes et démocrates, manifestent pour une nouvelle société plus libre, plus démocratique et plus juste.

Nous appelons à être solidaires du peuple algérien dans son combat démocratique.

Manifestons pour :

  • exiger de l’État français qu’il reconnaisse officiellement sa responsabilité dans les massacres liés à la colonisation ;
  • exiger la reconnaissance des massacres du 17 octobre comme crime d’État ;
  • réclamer l’ouverture des archives de la Guerre d’Algérie et de la colonisation aux chercheurs français et étrangers, sans restrictions ni exclusives ;
  • refuser les discours xénophobes, racistes, colonialistes.

Appel à l’initiative de : Algérie au cour, Amal, Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et de leurs Amis (ANPNA), Association de Solidarité des Algériens de l’Isère (ASALI), Centre d’information inter-peuples (CIIP), Comité de soutien aux réfugiés algériens (CSRA), Coup de Soleil Rhône-Alpes, Mouvement de la Paix-Isère, Ras L’Front Isère.

Soutenu par : ACIP-ASADO, Association Dauphinoise pour l’Amitié Franco Libanaise (ADAFL), Association France-Palestine Solidarité (AFPS), Association Isèroise des Ami.es des Kurdes (AIAK), Association des Tunisiens de l’Isère Citoyens de Deux Rives (ATI-CDR), Association Tisser Les Liens d’Amitiés Solidaires (ATLLAS), ATTAC, Cercle Bernard Lazare Grenoble, Cercle Laïque 38, Comité Traite Négrière Esclavage (CNTE), Fédération de l’Isère de la Libre Pensée, Ligue des Droits de l’Homme (LDH), Ligue pour la défense des Droits de l’Homme en Iran (LDDHI), Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (LIFPL), Nil Isère, Nuestra America, Réseau Universités Sans Frontières (RUSF), Survie Isère, UD-CGT 38, FSU38, Solidaires 38, ADES, Ensemble ! 38, Go Citoyenneté, Europe Ecologie Les Verts Grenoble, Lutte Ouvrière, Fédération de l’Isère du PCF, PCOF, Comité de l’Isère du POI, Fédération de l’Isère du PS, GA France Insoumise (Grenoble Abbaye, Meylan-La Tronche-Le Sappey, Grenoble Eaux-Claires Mistral, Jeunes insoumis.es Grenoble), MRC 38, Réseau Citoyen de Grenoble.

AgendaTous les événements