Sur l’agenda 28 octobre 2019

  • Exposition
    Le sol est sans conteste le grand oublié des mesures de protection environnementale et de santé publique. C’est pourtant bien lui qui est le plus grand réservoir de biodiversité. 1 seul m² de sol en bon état contient plusieurs centaines de millions d’êtres vivants.
    Ces espèces du sol ont souvent du mal à soulever les foules pour assurer leur protection. Elles sont pourtant fabuleuses pour la fertilité des sols, et de ce fait pour la qualité de notre alimentation, la pureté de l’air ou encore la qualité de l’eau. Et plus que tout, c’est le sol qui nous nourrit.
    Alors, aujourd’hui, il faut impérativement reconnaître l’importance des sols pour la préservation de la biodiversité, la lutte contre le réchauffement climatique et l’état de santé des populations humaines. Le Pic Vert a ainsi décidé de mettre ces sols au-devant de la scène dans cette exposition photographique car il est plus que temps de "Protéger nos sols" !

    Entrée libre

    Organisateur : Courants d’arts / courantsdarts38 chez gmail.com

  • Conférence
    Nous pouvons être des acteurs efficaces de biodiversité à bien des niveaux : chez nous, bien sûr , dans notre maison ou notre jardin, mais aussi en tant que citoyens, dans notre rue dans notre quartier, dans l’école de nos enfants ou de l’entreprise où nous travaillons, dans les hôpitaux, sur les parkings et les routes, au cœur des espaces verts, des forêts et des rivières de notre commune.

    Jean-Francois Noblet, naturaliste et membre du Conseil National de Protection de la Nature est l’auteur du livre « Agir pour la biodiversité autour de vous » publié chez Plume de Carotte. Ce livre fruit d’une grande et longue expérience de terrain et d’expérimentation réussies, est l’outil indispensable pour tous ceux qui veulent agir concrètement.

    Dédicace après la conférence.

    La morte (Alpe du Grand Serre), Salle du chardon bleu

  • Projection-débat
    L’association Courants d’Arts, dans le cadre du festival Alimenterre, vous invite à la projection de deux films-documentaires :

    • "Cacao : les enfants pris au piège" (37 mn) : reportage à charge qui démontre l’inaction des multinationales du cacao dans le respect de leurs engagements vis-à-vis de l’élimination du travail des enfants. En 2001, la lucrative industrie du chocolat s’engageait, sous la pression des ONG, à faire disparaître le travail des enfants dans les plantations où elle se fournit en cacao, et ce avant 2006. Dix-huit ans plus tard, cette promesse a-t-elle été tenue ? La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, a déployé de réels efforts pour endiguer un fléau perçu comme une honte dans le pays. Des écoles ont été construites, les cultivateurs ont été formés. Partout à la télévision, des avis rappellent que le travail des enfants est interdit. Pourtant, l’exploitation des enfants n’a pas disparu.
    • "Burkinabé Bounty, Agroécologie au Burkina Faso" (35 mn) : décrit la résistance agricole et la lutte pour la souveraineté alimentaire au Burkina Faso, pays enclavé d’Afrique de l’Ouest. À travers le témoignage de militant·es, d’étudiant·es et d’artistes, le film examine comment les Burkinabé·es revendiquent leurs terres et défendent leurs traditions contre l’invasion de l’agro-industrie. Des femmes qui gagnent leur indépendance économique en vendant de la bière artisanale dolo aux jeunes qui défilent dans les rues contre des compagnies comme Monsanto, et aux musiciens hip-hop qui créent leurs propres fermes et font revivre l’esprit révolutionnaire de Thomas Sankara, Burkinabè Bounty montre les tactiques créatives utilisées par les Burkinabè·es pour reprendre le contrôle de leur nourriture, de leurs semences et de leur avenir.

    Projections suivies d’un débat en présence d’une représentante d’Artisan du Monde.

    Après la projection vous pourrez échanger avec des producteurs locaux et déguster des produits bio à la buvette proposée par l’association. Merci de venir nombreux pour soutenir cette deuxième participation à ce festival.

    L’association Courants d’Arts connue pour l’organisation du festival Jazz’Alp (4°édition en mars 2020) ouvre son activité à des expositions, débats et projections de films et documentaires.

    La morte (Alpe du Grand Serre), Salle du chardon bleu

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019