Site icon CIIP

Comment calculer son salaire net en portage salarial ?

calcul salaire net portage

Avec ces nombreux avantages, le portage salarial est une forme de travail de plus en plus appréciée. Même si le salarié porté peut pratiquer les tarifs qu’il souhaite, il reçoit tout de même un salaire mensuel. Comment est-il possible de calculer ce dernier ? Quelles charges s’appliquent ? Que vous soyez nouveau salarié porté ou que vous vouliez vous lancer dans l’aventure, cet article est là pour répondre à ces questions.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Les salariés portés peuvent bénéficier d’un statut hybride qui leur permet d’être indépendants, tout en profitant des mêmes avantages sociaux qu’un employé classique. Le salarié porté est normalement employé par une société, mais propose son expertise aux clients de son choix. C’est un consultant. 

Ce consultant est un travailleur autonome qui peut fixer lui-même le prix de ses prestations. Cependant, il ne perçoit pas lui-même la rémunération de la prestation. C’est la société de portage qui la reçoit et se change, ensuite, de lui verser un salaire mensuel. Ce salaire inclut les avantages sociaux du salarié, c’est-à-dire ses congés payés et une prime de précarité.

Comment calculer son salaire en portage salarial ?

Le salarié porté dispose de nombreux avantages, notamment son autonomie. Néanmoins, il est soumis à des charges et des frais sur son salaire. Il peut être important de calculer son salaire estimé avant de se lancer dans l’aventure.

Le salaire brut en portage salarial

Comme précisé plus haut, le salaire brut d’un consultant en portage salarial comprend deux éléments : la somme des honoraires perçus à la suite de ses consultations et le montant de ses avantages fiscaux. Même s’il est libre de fixer ses honoraires, ceux-ci doivent être supérieurs à 300 €

Les frais de gestion

Ces frais correspondent à la somme que prélève la société de portage sur le montant total du chiffre d’affaires du salarié. Cette somme représente généralement 5 à 10 % du montant du chiffre d’affaires. Ces frais de gestion sont aussi dégressifs. Ils seront moins importants lorsque le consultant a une certaine ancienneté ou fait un bon bénéfice.

Les cotisations sociales

Malgré le portage salarial, le consultant reste toujours un salarié. Il est donc obligé de s’acquitter de ses charges salariales. Celles-ci sont remises directement à l’URSSAF par la société de partage (qui doit s’acquitter des charges patronales). Le taux de ces charges varie en fonction de l’activité du salarié et de la taille de la société de portage.

Les frais de fonctionnement

Dans son activité, le consultant peut faire face à deux types de frais professionnels : les frais de mission et de fonctionnement. Les frais de mission représentent les dépenses engrangées par le consultant dans le cadre de sa mission. Les frais de fonctionnement sont les frais qui font partie intégrante de l’activité de consultant comme son abonnement internet par exemple.

Calcul du salaire net du salarié porté

Une fois que ces frais de gestion et ces charges sociales sont retirés du salaire brut du salarié, il touche entre 45 et 50 % du montant qu’il a facturé à ses clients. Il est possible de calculer votre salaire exact à l’aide de simulation internet.

Notez aussi qu’il y a un salaire minimum pour tout travailleur en portage salarial. Cette rémunération minimale est versée par la société de portage, même si les clients mettent du temps à payer. 

Cette rémunération minimum est calculée à l’aide du taux journalier moyen (TMJ). Ce taux apparaît dans la convention collective du portage salarial et ne doit pas dépasser la limite qui est repensée chaque année.

5/5 - (1 vote)
Quitter la version mobile