Comment bien gérer la trésorerie de l’entreprise ?

comment bien gerer la tresorerie de l entreprise.jpg
Sommaire

Une bonne gestion de la trésorerie est indispensable pour la réussite de toute entreprise. Elle permet d’optimiser les flux financiers et d’adopter les stratégies adéquates pour la pérennisation des activités d’une structure commerciale. Découvrez ici des conseils pratiques pour réussir la gestion de votre trésorerie.

L’affacturage pour renforcer la trésorerie de votre entreprise

L’affacturage est une technique de financement et de recouvrement des créances d’une entreprise. C’est un procédé par lequel les tâches liées à la gestion des créances sont externalisées totalement ou en partie. La gestion est alors confiée à un affactureur ou factor, un établissement de crédit spécialisé. Ce dernier aide les entreprises à trouver un financement à court terme et offre une protection contre les factures impayées.

Les avantages de l’affacturage

L’affacturage est une solution de financement à court terme qui présente de nombreux avantages pour votre entreprise. Elle vous permet d’optimiser la trésorerie de votre structure en réduisant les délais de paiement. Elle vous permet également de limiter considérablement le risque d’insolvabilité de certains clients.

De plus, en faisant appel à une compagnie d’affacturage, vous pouvez déléguer la gestion du recouvrement. Cela vous permet de gagner un temps précieux que vous pouvez consacrer aux tâches plus importantes de votre cœur de métier.

L’affacturage permet également aux structures commerciales de combler leur besoin de trésorerie ou besoin en fonds de roulement. Vous pouvez d’ailleurs vous rapprocher d’un spécialiste en affacturage pour découvrir ce qu’est un besoin de trésorerie et les solutions qui existent pour son optimisation.

Avec les services d’un factor, les impayés des clients ne constituent pas un frein au bon fonctionnement d’une entreprise. Elle peut payer les fournisseurs, les salariés et les charges fixes de fonctionnement sans retard, maintenant ainsi une bonne productivité. Pour ces raisons, une société qui utilise les services d’un factor dans la gestion de sa trésorerie peut voir son chiffre d’affaires s’améliorer de 30 %.

Les types d’affacturage

Il existe plusieurs types d’affacturage :

  • l’affacturage classique,
  • l’affacturage notifié non géré ou semi-confidentiel,
  • l’affacturage confidentiel,
  • l’affacturage inversé.

Dans un contrat d’affacturage classique, l’affactureur devient le créancier de vos clients et prend en charge 100 % de la gestion du poste client. Si vous optez pour un contrat d’affacturage notifié non géré, vos clients sont informés. Cependant, c’est votre entreprise qui les relance, et recouvre les factures avant de payer ses dus au factor.

Avec un service d’affacturage confidentiel, vos clients ne sont pas au courant du recours à un affactureur. Vos équipes conservent donc la gestion des postes clients et se chargeront de recouvrer les créances avant de les verser à la société d’affacturage. Avec l’affacturage inversé ou reverse factoring, le factor paie vos fournisseurs dès qu’ils réalisent leurs prestations. Votre entreprise se chargera plus tard, à l’échéance de la facture, de payer l’affactureur.

gestion trésorerie société d'affacturage

Comment bien choisir une société d’affacturage ?

Après avoir identifié vos besoins, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne pour choisir votre factor. Vous pouvez également faire appel à un courtier en affacturage. Grâce à son expertise, il saura mieux vous orienter vers le factor dont les offres correspondent à vos besoins.

Peu importe la solution choisie, il est important d’avoir des informations complètes sur le coût de prestation de la compagnie d’affacturage et son niveau d’expérience. De plus, privilégiez un affactureur qui a une bonne connaissance de votre domaine d’activité et qui propose une assurance-crédit dans le contrat d’affacturage.

Utilisez un logiciel de gestion de trésorerie

Pour une gestion optimale de la trésorerie, il est indispensable de connaître en détail les entrées (recettes, crédits…) et les sorties d’argent (salaires, paiements des fournisseurs…) dans votre entreprise. Cela vous permet de maîtriser la santé économique de votre structure et d’évaluer en temps réel la rentabilité de vos activités.

Pour réussir ce suivi et réduire au maximum les erreurs humaines, utilisez un logiciel de gestion de trésorerie adapté à votre activité et à la taille de votre société. Pour choisir l’outil de gestion de trésorerie idéal, vérifiez si le logiciel a les fonctionnalités suivantes :

  • le système d’alertes personnalisables,
  • le traitement automatique des données du compte bancaire et des factures physiques,
  • les fonctionnalités de travail collaboratif,
  • les outils pour l’établissement d’un plan de trésorerie prévisionnel.

La majorité des logiciels de gestion de trésorerie sont utilisables en ligne. Pour l’abonnement, prévoyez un budget de 20 à 50 euros par mois.

Enfin, pour que le suivi du flux de trésorerie soit optimal et réalisé au quotidien, il est souvent nécessaire de former une personne de confiance au pilotage de la trésorerie.

Établissez un plan de trésorerie prévisionnel

Un plan de trésorerie est un tableau prévisionnel qui estime les encaissements et décaissements d’une structure sur plusieurs mois. Il permet de comprendre et d’anticiper les périodes creuses de la trésorerie de votre entreprise. De plus, il vous aide à planifier facilement le volume de vente à réaliser sur les prochains mois et à mettre en place les actions adéquates pour être rentable.

Cependant, pour profiter pleinement du plan de trésorerie, il est nécessaire d’adopter les bonnes pratiques. Par exemple, ne négligez pas les dépenses insignifiantes. Pour cela, vous pouvez affecter un budget de 2 à 5 % de votre chiffre d’affaires à la catégorie « Divers » de votre plan prévisionnel de trésorerie. Effectuez une mise à jour régulière de votre document pour avoir des données fiables qui tiennent compte des réalités actuelles de votre activité commerciale. Enfin, intégrez les risques de non-paiement de facture ou autres risques dans votre plan prévisionnel de trésorerie pour avoir des estimations plus réalistes.

Laissez un avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires
Newsletter

Recevez tous les vendredis l’actualité du Business : emploi, formation, immobilier, entrepreneurs…