Les réglementations des plaques professionnelles : les points à retenir

plaques professionnelles
Sommaire

Les plaques professionnelles sont indispensables pour les métiers libéraux, tels que les avocats, les notaires, ou les médecins. Pour qu’ils puissent être posés, ces derniers doivent suivre les normes imposées par l’autorité compétente. Voici les points à retenir sur les réglementations des plaques professionnelles.

Une plaque professionnelle : c’est quoi ?

Une plaque professionnelle est un outil de communication que les professionnels indépendants utilisent dans le but de permettre au public et aux clients de facilement localiser leur lieu de travail. Elle est généralement installée à l’entrée de l’immeuble concerné ou devant la porte du bureau.

Le contenu et la forme de cet outil que vous allez adopter doivent être en adéquation avec votre secteur d’activité. Suivre ces normes vous permettra donc d’être en règle et d’éviter de nombreux problèmes pour la confection de votre plaque rapide.

Quelles sont les nouvelles réglementations des plaques professionnelles ?

Les dimensions de la plaque

En général, le format d’une plaque professionnelle est de 30 cm x 20 cm. Cependant, les dimensions peuvent changer en fonction du métier. Les plaques des médecins, des kinésithérapeutes et tout autre professionnel médical libéral doivent avoir une dimension maximale de 30 cm x 25 cm. Pour les professions judiciaires, vous devez respecter un format de 20 cm x 15 cm. Une plaque de 60 cm x 40 cm est adéquate pour les professions dans le domaine de la comptabilité. 

À savoir : des plaques supplémentaires peuvent être ajoutées s’il y a des informations temporaires à mettre en avant. Pour ce faire, il est essentiel de respecter un format de 30 cm x 5 cm. Vous pourrez ainsi les retirer une fois que vous n’en aurez plus besoin, ou le changer si nécessaire. 

Les informations à inclure

Votre plaque professionnelle ne doit pas servir de support de publicité. Il doit uniquement faire office d’outil d’information, qui inspire confiance au public. Elle doit principalement contenir les informations suivantes : le nom du professionnel, les coordonnées, le titre des diplômes, ainsi que l’établissement scolaire fréquenté. 

La quantité d’ informations varie en fonction du métier. Un avocat doit, par exemple, inscrire sur sa plaque, le barreau auquel il est inscrit. Les plaques professionnelles d’un médecin doivent contenir les horaires d’ouverture, ainsi que la spécialité.

Quel que soit votre métier, assurez-vous que le contenu de votre plaque professionnelle soit lisible. Choisissez donc une typographie classique de taille moyenne telle que Calibri, Arial ou Times New Roman qui facilite la lecture de vos informations. 

Quelles sont les réglementations à respecter si le lieu d’implantation de l’activité professionnelle se trouve dans une copropriété ?

Avant de penser à implanter votre bureau dans un immeuble en copropriété, renseignez-vous si exercer votre métier dans le bâtiment est autorisé. Si tel est le cas, vous avez totalement le droit de poser une plaque professionnelle. Certaines règles doivent cependant être suivies. Vous devez notamment déposer votre plaque sur un emplacement désigné par le syndicat, et respecter une charte graphique s’il y en a. Demandez donc au responsable si la plaque sera installée à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment, car cela peut impacter votre travail.

Vers qui se tourner pour être au courant de toutes les nouvelles réglementations des plaques professionnelles ? 

Avant de réaliser la conception de votre plaque, il est essentiel d’avoir en main toutes les informations sur les réglementations à respecter. Pour ce faire, il est suggéré de prendre contact avec le propriétaire de l’immeuble où votre bureau sera implanté. Celui-ci vous informera sur les potentielles restrictions et conditions imposées dans le cadre de la pose de l’accessoire. Ces dernières concernent généralement la matière de l’accessoire ou la couleur de la plaque. 

Nous vous conseillons également de contacter l’ordre de votre profession. Vous pourrez ainsi déterminer quel contenu inclure, quel format adopter, et quelle couleur de plaque est adéquate. Outre cela, il vous est possible de contacter le service d’urbanisme de votre ville. Il vous informera sur l’endroit où fixer la plaque professionnelle. 

En bref, suivre les nouvelles réglementations pour les plaques professionnelles vous permet d’informer au mieux vos clients sur votre emplacement, et de ne pas rencontrer les problèmes auprès des organismes compétents. Prenez donc le temps d’analyser tous les points essentiels avant de concevoir votre plaque.

Laissez un avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires
Newsletter

Recevez tous les vendredis l’actualité du Business : emploi, formation, immobilier, entrepreneurs…