Qui peut souscrire une assurance multirisque pro ?

multirisque souscrire assurance peut.jpg
Sommaire

L’assurance multirisque professionnelle contribue à la pérennisation et à la sécurisation de l’activité d’une entreprise. Elle protège généralement ses locaux, ses biens, son matériel, ses marchandises et ses fournitures. Bien qu’aucune loi ne la rende obligatoire, elle donne la possibilité de protéger l’entité et son patrimoine des risques de vol, d’incendie, d’acte de terrorisme, etc. Les risques couverts varient en fonction de la nature de l’activité de l’entreprise (BTP, agriculture, industrie, commerce, santé-médecine, etc.). Découvrez l’utilité d’une assurance multirisque pour certaines professions et quelques secteurs d’activité.

L’assurance multirisque professionnelle pour les commerçants

Certains sites dédiés aux assurances proposent une multitude d’offres compétitives couvrant chaque corps de métier. Les assurances multirisques professionnelles proposées protègent l’entreprise, les locaux et la chaîne logistique des dommages ainsi que des dégâts immatériels (pertes financières) et matériels (perte, destruction ou détérioration des biens) qui peuvent survenir. Ces plateformes suggèrent des offres complètes aux professions médicales, aux artisans, aux autoentrepreneurs, aux garagistes, etc.

En ce qui concerne les commerçants, ce type d’assurance est fortement recommandé afin d’affronter les aléas de la vie professionnelle. Toutes les sociétés peuvent souscrire une assurance multirisque professionnelle, quels que soient leur statut juridique, leur chiffre d’affaires, leur taille et leur domaine d’activité. Elles ont le choix entre plusieurs garanties, notamment : incendie, dégâts des eaux, bris de glace, vol, bris de machine, perte d’exploitation, catastrophes naturelles…

Les artisans et l’assurance multirisque pro

Du moment que l’artisan exerce une profession réglementée, il est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Sont inclus dans cette catégorie les métiers de l’automobile (carrossiers, garagistes…) ainsi que ceux du BTP (maçons, électriciens, plombiers…). Sont également concernés les professionnels travaillant dans le domaine alimentaire (pâtissiers, charcutiers…) et ceux opérant dans les organismes de services à la personne (coiffeurs, gardes d’enfant…). Dans les autres métiers, cette assurance n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée.

Les artisans ont intérêt à souscrire une assurance multirisque professionnelle afin de couvrir leurs locaux et leur matériel contre tous les sinistres. La raison est simple, l’enjeu est plus important, car un incident majeur peut amener la société à mettre la clé sous la porte. Tel est le cas d’un incendie ayant lieu dans le local de stockage du matériel de l’artisan. Si celui-ci a souscrit une assurance multirisque, la compagnie d’assurance prendra en charge les frais de réfection du local afin qu’il puisse reprendre ses activités. Dans le cas contraire, il devra encore investir afin de nettoyer et de réhabiliter le lieu, ce qui risque de vider sa trésorerie.

souscrire une assurance multirisque professionnelle

Ce que couvre l’assurance multirisque pour les professions libérales

L’assurance multirisque pour les professions libérales couvre le plus souvent les locaux utilisés dans le cadre de leur activité. Celle-ci s’applique en cas de vol, d’incendie, de dégât des eaux ou d’explosion impactant le patrimoine immobilier et mobilier de la société. Cette assurance comporte aussi la garantie informatique permettant d’indemniser l’entreprise en cas de perte de données sensibles. Elle indemnise également les dommages subis par son parc informatique, notamment les ordinateurs, les serveurs, les imprimantes…

Elle comporte aussi la responsabilité civile professionnelle qui couvre les préjudices commis sur des tiers dans le cadre de l’activité. Cela inclut les dommages liés à une négligence, une imprudence, un acte ou une faute professionnelle commise par la société ou ses salariés. La garantie perte d’exploitation est aussi incluse dans l’assurance multirisque. Elle donne la possibilité de protéger les finances de la société en cas de sinistre majeur. Enfin, la protection juridique se traduisant par la mise à disposition d’un avocat ou d’un service de conseil figure en outre parmi les garanties. Elle est utile en cas de litige avec un fournisseur, un client, etc.

Professions médicales et assurance multirisque

L’assurance multirisque dédiée aux professionnels de la santé s’adresse notamment :

  • aux chirurgiens-dentistes,
  • aux médecins libéraux,
  • aux pharmaciens,
  • aux infirmiers,
  • aux opticiens,
  • aux orthodontistes…

Dans le cadre de leurs activités, ils sont exposés à divers risques, en l’occurrence l’incendie, le vol et le dégât des eaux. Le risque de commettre une faute involontaire portant préjudice à un tiers est par ailleurs aussi très important. Celle-ci engage généralement la responsabilité du professionnel de santé, ce qui le soumet à des contraintes juridiques, à des demandes de dédommagement, etc. Afin d’éviter l’arrêt de son activité, il a tout intérêt à la sécuriser en souscrivant une assurance multirisque spécifique à sa profession.

L’assurance multirisque pour professionnels de la santé protège leur local ou leur cabinet ainsi que leur matériel de soin. Elle couvre aussi leurs marchandises et leur responsabilité civile. Elle leur permet également de reprendre le plus rapidement possible leur activité en prenant en charge les frais de réparation en cas de sinistre. Les garanties incluses sont généralement la responsabilité civile professionnelle, la protection juridique et la perte d’exploitation. La responsabilité civile d’exploitation ainsi que le dommage au cabinet et à son contenu en fait aussi partie.

assurance multirisque professionnelle

Une entreprise individuelle doit-elle souscrire cette assurance ?

Une entreprise individuelle est une forme juridique très prisée en raison de la simplicité de ses formalités et de l’accélération des procédures administratives. Cela peut être une EURL, une EIRL, une profession libérale ou encore une autoentreprise. La société comporte une seule personne physique qui joue simultanément le rôle d’employeur et d’employé. Cette personne peut être exploitant agricole, architecte, électricien, marchand de biens, etc. Quoi qu’il en soit, elle a des besoins matériels à couvrir et des responsabilités à tenir envers ses clients.

Il est ainsi fortement recommandé de souscrire une assurance multirisque professionnelle afin de garantir ces responsabilités face aux risques du métier. Celle-ci protégera les biens et les intérêts de l’entreprise privée à travers plusieurs garanties. Elle lui permettra aussi de poursuivre ses activités en toutes circonstances. Les garanties contractées par les entreprises individuelles sont souvent la couverture perte d’exploitation, la responsabilité civile, la protection juridique et la couverture du local professionnel.

Quid des autoentrepreneurs et de l’assurance multirisque ?

Si l’autoentrepreneur dispose d’un local, l’adhésion à une assurance responsabilité civile professionnelle peut s’avérer insuffisante. Cette offre ne couvre en effet ni le matériel ni les lieux d’activité. En revanche, une assurance multirisque est fortement conseillée, car elle protège les bureaux ainsi que tous les biens qui s’y trouvent en cas de sinistre (vol, incendie…). Elle couvre également le matériel informatique, les matières premières, les marchandises stockées, les produits prêts à la vente, le matériel de production… Ce genre d’assurance est alors utile, que l’autoentrepreneur soit propriétaire ou locataire du local.

Si l’autoentrepreneur ne dispose d’aucun local, il est tout de même confronté à deux risques. Le matériel utilisé (ordinateurs, fournitures de bureau, marchandises, matières premières…) n’est d’une part pas couvert par l’assurance multirisque habitation. Celle-ci ne couvre pas les sinistres survenus dans le cadre des activités du professionnel. Le patrimoine personnel de celui-ci sera d’autre part engagé si un sinistre majeur survient et qu’il n’est pas couvert par une assurance multirisque professionnelle. Il investira par conséquent depuis son portefeuille personnel dans le rachat de matériel et de marchandises afin de relancer son activité.

Une association peut souscrire une assurance multirisque

Comme les associations ne sont pas toujours à but non lucratif, elles ont intérêt à se prémunir contre les scénarios pouvant causer d’énormes conséquences financières. Elles sont pour cela invitées à souscrire une assurance multirisque, quels que soient leur taille et leur domaine d’activité. Les garanties communes ou spécifiques seront adaptées à certains métiers afin de sécuriser la vie de l’association. Elles protègent les dirigeants, les représentants légaux ou statutaires, les bénévoles, les préposés ainsi que les adhérents. Les invités (conférenciers, arbitres, juges…) et les enfants mineurs mis sous la garde de l’association sont également couverts par ce type d’assurance.

Les professionnels exploitants agricoles et l’assurance multirisque

Les professionnels exerçant en exploitation agricole incluent les éleveurs, les céréaliers et les viticulteurs. Qu’ils soient propriétaires des terres ou non, locataires d’une exploitation ou simples ouvriers, ils sont exposés à différents risques au quotidien. Ceux-ci peuvent être la maladie des animaux, la baisse de la récolte, les aléas climatiques… La souscription d’une assurance multirisque est totalement bénéfique pour les agriculteurs, car celle-ci couvre aussi bien leur activité que les dommages (matériels et immatériels) subis.

Ces préjudices incluent également ceux causés à un tiers dans le cadre de l’exercice de leur activité et ceux subis par les biens en cas de sinistre. Des garanties complémentaires sont spécifiques à chaque activité. On peut citer l’indemnisation du bris de bouteille pour les viticulteurs et la couverture mortalité accidentelle des animaux pour les éleveurs. On retrouve également la couverture des pertes de lait pour les éleveurs laitiers et la garantie des dommages sur les installations de séchage pour les céréaliers.

Les professionnels de l’industrie ont tout intérêt à y souscrire

Les entreprises travaillant dans le secteur industriel sont exposées à des risques bien précis, selon leur taille, leur activité et leurs clients. Il s’agit des sociétés de commerce qui achètent des produits en vue de les revendre, sans aucune étape de transformation. On parle aussi des entreprises qui transforment les matières premières et conçoivent, fabriquent, installent, vendent ou réparent des machines. Elles peuvent travailler pour les professionnels et les particuliers. Les objectifs d’une assurance multirisque industrielle sont les mêmes que pour d’autres domaines d’activité. Il s’agit notamment de la protection de la société, de ses biens et de ses employés, ainsi que de la continuité de son activité.

L’assurance multirisque pour les garages automobiles

L’assurance multirisque professionnelle donne la possibilité aux garagistes de protéger leurs locaux, leur matériel et leur responsabilité civile. La garantie perte d’exploitation est aussi proposée par ce type d’assurance afin que les garages obtiennent de l’aide et trouvent des solutions pour reprendre leur activité. L’assurance multirisque pour les garages automobiles prévoit d’autres garanties facultatives telles que la couverture du dirigeant, celle du stock de pièces et celle après livraison. Il appartient à chaque garage automobile de souscrire un contrat d’assurance sur mesure, parfaitement adapté à son activité et à ses spécificités.

4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires
Newsletter

Recevez tous les vendredis l’actualité du Business : emploi, formation, immobilier, entrepreneurs…