Mars : le mois des luttes des femmes et contre tous les racismes édito de mars 2017

Publié le : , par  CIIP

S’il est deux composantes de la société française particulièrement discriminées et victimes de profondes inégalités, ce sont bien les femmes et les populations d’origine immigrée. Les femmes d’abord. Au niveau économique, rappelons que le salaire des femmes, à travail identique, est inférieur de 19%, que le nombre d’actifs occupés à temps partiel subi concerne 3 fois plus de femmes que d’hommes, que le temps journalier consacré au travail domestique est de 2h. pour les hommes et de 3h.26 pour les femmes, que 26,9% seulement des député-e-s sont des femmes, que le montant des pensions de retraite des femmes est en moyenne inférieur de 30% ! Au niveau "sociétal", les femmes sont victimes de nombreuses violences : chaque mois, six femmes meurent à cause d’agressions au foyer, la plupart tuées par leur conjoint, leur compagnon ou leur amant. Toujours en France, au moins 75 000 femmes sont victimes de viol chaque année, mais seulement 2% des violeurs sont condamnés. On pourrait allonger la liste des discriminations et des inégalités..

Quant aux discriminations et au racisme dont sont victimes les populations immigrées, elles sont aussi encore bien actuelles et absolument insupportables. D’après les renseignements généraux, peu susceptibles d’en rajouter, il y a annuellement près de 2 000 faits racistes, dont 400 violents. Que ce soit à l’encontre des immigrés d’origine maghrébine, des Noirs, des Roms, des Juifs. Et encore ne sont pas comptabilisés les dizaines de milliers de contrôle d’identité au faciès, les nombreuses discriminations sur le plan de l’accès à un emploi ou encore à un logement. Ni les graves violences policières parfois mortelles dont sont principalement victimes les jeunes des quartiers populaires. Sans oublier la politique très discriminatoire en matière d’asile et d’immigration.

Le mois de mars, marqué par deux dates très importantes – le 8 mars, journée mondiale des femmes, le 21 mars journée également mondiale contre tous les racismes – doit être l’occasion d’intensifier les combats féministes et antiracistes. A Grenoble, de nombreuses initiatives seront prises, notamment une manifestation mercredi 8 mars à 15h30 (Félix Poulat) à l’initiative de la Plateforme des Femmes à laquelle nous invitons nos adhérents lecteurs abonnés à participer. Et le mardi 21 mars le Centre d’Information Inter-Peuples propose à la Maison des Associations – de 18H30 à 22H, voir l’Agenda – une grande soirée portant sur les discriminations et le racisme, notamment à l’encontre des femmes immigrées.

La campagne des Présidentielles et des Législatives (avril et mai 2017) doit être l’occasion d’interpeller les candidats sur ces graves discriminations mais surtout de porter nos propositions et revendications pour une toute autre société, sans inégalité homme-femme, sans discrimination, sans racisme… Un vaste et si nécessaire combat, auquel il faut donner toute sa place dans l’ensemble des luttes sociales.

Edito paru dans Inter-Peuples n°254, mars 2017

Editos

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017